L'assouplissement de la carte scolaire se poursuivra

Clément Solym - 11.11.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - assouplissement - carte - scolaire


Dernièrement, c’était un rapport paraphé par Jean Picq, président de la troisième chambre de la Cour des comptes, qui mettait en cause l’assouplissement de la carte scolaire. Depuis la mise en place de cette mesure, à l’été 2007, 186 des 254 collèges du réseau « ambition réussite » ont perdu des élèves. Selon le rapport, cet assouplissement contribue à renforcer encore plus la ghettoïsation de certains établissements.

Interrogé sur ce point sur France Info mardi 10 novembre, Luc Chatel n’entend pas remettre en cause les principes qui ont prévalu à la mise en place de cet assouplissement. Il propose d’ailleurs, au passage, une toute autre lecture des chiffres, en inversant la vision des choses. On compte cinquante collèges du réseau « ambition réussite » qui ont gagné des élèves depuis la mise en place de cette nouvelle forme de carte scolaire…

Mais le ministre concède tout de même que certains aménagements doivent être apportés à cet assouplissement pour mieux soutenir les établissements les plus en difficulté. C’est sur ce point qu’il compte discuter prochainement avec les principaux syndicats de l’enseignement.

Luc Chatel arrivera avec, dans ses poches, quelques propositions d’aménagement. Il émet ainsi l’hypothèse de mettre en place un système de priorité dans le choix de l’établissement pour les élèves venant d’un collège situé dans une zone sensible. Cette mesure permettrait un meilleur brassage des élèves.