L'aventure américaine : Jack London, romancier au destin hors norme

Cécile Mazin - 17.10.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Jack London documentaire - Arte documentaire Michel Viotte - aventure américaine London


Le 22 novembre prochain sera célébré le centenaire de la mort de Jack London. Et la chaîne Arte diffusera alors, le 3 décembre, un documentaire brossant le portrait de ce romancier hors du commun. Une vie d’aventures racontée par Michel Viotte. 

 

Jack London

 

 

Jack London, auteur de L’Appel de la Forêt, de Croc Blanc et de Martin Eden, devint, au tournant du XIXe siècle, le symbole même de l’aventure. Vagabond, chercheur d’or, marin, mais aussi propriétaire de ranch, reporter de guerre et militant socialiste passionné, il fut à la fois témoin et acteur privilégié des profonds bouleversements de la société américaine, entre la n de la conquête de l’Ouest et la Première Guerre Mondiale. 

 

Le film retrace son destin hors du commun et montre de quelle façon il puisa dans sa vie aventureuse la matière de ses livres : sa jeunesse pauvre dans la baie de San Francisco et son apprentissage de la mer aux côtés des pilleurs d’huîtres, sa découverte du grand Nord lors de la ruée vers l’or de 1897, son expérience de grand reporter et photographe... 

 

Réalisé à l’occasion du centenaire de sa disparition et au moment de l’entrée de son œuvre dans la Pléade, ce documentaire propose de nombreuses archives exceptionnelles, souvent inédites, parmi lesquelles les photographies prises par Jack London lui-même au cours de ses multiples voyages.

 

Il mêle également les témoignages des plus grands spécialistes américains à des scènes de reconstitution tournées dans le Grand Nord canadien, en Polynésie, et dans son ranch californien. Jack London, une aventure américaine, documentaire d'une durée de 90 minutes, sera diffusé le 3 décembre à 20h50.

 

Les multiples vies de Jack London

 

Notons également que chez Arte Editions est sorti ce 12 octobre un ouvrage réalisé en coédition avec La Martinière, Les vies de Jack London. Il réunit, dans une grande biographie, des illustrations et photos inédites, traversant toute une époque.

 

Le temps de Jack London est celui de la nouvelle Amérique engagée dans la voie du progrès technique et de l’industrialisation. Lorsqu’il naît le 12 janvier 1876, les États-Unis ont cent ans. Cette même année, le 7è régiment de cavalerie du général Custer est massacré par une coalition de Sioux et de Cheyennes à la bataille de Little Big Horn. 

 

 

 

La conquête de l’Ouest vit ses derniers feux. Jack grandit dans les quartiers pauvres de San Francisco, la Californie étant devenue un État de l’Union peu après la grande ruée vers l’or de 1849. Il s’embarquera très jeune pour aller chasser le phoque au large des côtes du Japon, voyage qui l’inspirera pour l’écriture de son premier récit. De retour, il suit les vagabonds le long des voies de chemin de fer et participe à la marche des chômeurs sur Washington. Il est emprisonné à Niagara Falls pour vagabondage, devient socialiste, lit Nietzsche, Darwin, Spencer...

 

En 1897, il participe à la ruée vers l’or du Klondike mais il attrape le scorbut et sera rapatrié. En 1903, son livre L’Appel de la forêt est un grand succès tout comme Croc-Blanc l’année suivante. Il se fait alors construire un bateau et entame un tour du monde qui prendra fin en Australie, où il doit se faire soigner pour différentes maladies tropicales. Il écrit Martin Eden, roman d’inspiration autobiographique, considéré comme son chef-d’œuvre. 

 

Quizz : Connaissez-vous Jack London ?

 

De retour en Californie il organise alors un voyage autour du Cap Horn. En 1916, il démissionnera du Parti Socialiste qu’il trouve trop tiède.

 

Le 22 novembre, il meurt après avoir pris une forte dose de médicaments.