medias

L'École des Arts et Métiers met en ligne sa bibliothèque patrimoniale

Antoine Oury - 07.02.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - École des Arts et Métiers - Arts et métiers bibliothèque patrimoniale - Arts Métiers bibliothèque


Avant même l'ère industrielle, il est devenu évident que l'homme devait connaître la technique aussi bien que son environnement, pour vivre et survivre. Ce souci n'a pas quitté les préoccupations de l'École des Arts et Métiers, ParisTech, qui met en ligne l'intégralité de sa bibliothèque patrimoniale : albums de dessins, cours, livres et revues scientifiques et techniques sont au rendez-vous.

 

 

 

Arts et Métiers s’est engagé dès 2009 dans une valorisation de son patrimoine culturel écrit. Sa Bibliothèque numérique patrimoniale présente ainsi les orientations choisies en matière de diffusion des corpus numérisés. Elle permet de découvrir une sélection de documents inédits en histoire de la pédagogie, en histoire des techniques et en génie industriel, complétée par un fonds iconographique.

 

Cours, revues et albums de dessins techniques, photographies anciennes de l’Établissement sont mis à la disposition du grand public sous la forme de fichiers numériques, libres de droits, téléchargeables et diffusables sur les réseaux sociaux.

 

Depuis 2009, 4 campagnes de numérisation ont été réalisées. Des documents tels que la « Publication industrielle des machines-outils » d’Armengaud (ancien élève du campus de Châlons en 1825) ainsi que des imprimés en histoire des sciences et techniques sont consultables ; tout comme une trentaine de cours, albums de dessins issus des fonds anciens des campus d’Aix-en-Provence, Angers et Châlons. Le « Bulletin technologique de la société des anciens élèves des Écoles Nationales d'Arts et Métiers », qui est l’un des plus grands périodiques techniques français de la fin du XIXe siècle (1883 à 1914) et qui a joué un rôle scientifique de premier plan, a également été numérisé dans son intégralité.

 

« Nous sommes heureux de présenter notre Bibliothèque numérique et de mettre à disposition la richesse de notre patrimoine culturel qui retrace l’histoire d’Arts et Métiers et l’innovation industrielle depuis un peu moins de 250 ans », commente Laurent Carraro, directeur général d’Arts et Métiers. « À ce jour, les sites d’Aix-en-Provence, Angers, Châlons et Cluny proposent au grand public des documents historiques datant de la fin du XIXe siècle – début XXe siècle. Progressivement, la totalité de nos campus sera concernée. »

 

 

Ce projet a été réalisé avec le soutien de la Fondation Arts et Métiers. Pour Roger Stanchina, son président, « conformément à ses statuts, la Fondation Arts et Métiers soutient la mise en valeur du patrimoine scientifique, technologique et industriel français associé à l’action des ingénieurs. Après avoir créé des archives Arts et Métiers à Liancourt, reconnues maintenant au niveau des Archives nationales, il était primordial que la Fondation puisse aider l’établissement à mettre en valeur ses fonds documentaires qui suivent les évolutions techniques de notre pays depuis la création de l’école. Ces très riches archives d’Arts et Métiers et de la Fondation Arts et Métiers mettent encore plus en valeur la formation et la technologie des d’Arts et Métiers. »