medias

L'Education nationale : un monde où l'égalité règne en surface

Victor De Sepausy - 06.05.2014

Patrimoine et éducation - enseignants - inégalités - salaires


Selon le Bilan social 2012-2013 publié par le ministère de l'Education nationale, la « grande maison » est loin d'être un univers où l'égalité règne. Même si, en surface, tout le monde y croit, avec des syndicats qui se battent pour conserver l'égalitarisme, les faits démontrent tout le contraire.

 

Sur le point de vue salarial, les écarts existant au primaire sont tout de même relativement importants. Ainsi, le salaire brut annuel peut aller de 21 900 à 29 300 euros pour un professeur des écoles âgé de 30 à 50 ans, rapporte le Café pédagogique.

 

Dans le secondaire, pour les certifiés, on va de 24 384 à 35 21 euros. Au niveau des agrégés, à âge égal, l'écart peut même grimper jusqu'à 20 000 euros.  Entre les différentes primes et les heures supplémentaires, les enseignants du secondaire ont nettement plus de possibilité d'augmenter leur rémunération que ceux du primaire. Mais tout n'est pas toujours fait dans la transparence.

 

Ce qui frappe également, c'est l'inégalité devant l'accès possible à certaines zones géographiques. Au primaire, avec un concours académique, c'est là que se posent de gros problèmes. Ainsi, « six départements comptent plus de 10 demandes d'entrées pour une sortie : les Pyrénées atlantiques, les Hautes Alpes, le Puy de Dôme, Les Pyrénées orientales et le Morbihan. Inversement dans le 93 il y a 279 demandes de sorties pour une entrée », précise le Café pédagogique.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.