L'Etat envisage de développer les formations en alternance

Clément Solym - 08.05.2010

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - gouvernement - développement - formation


Mercredi dernier le rapport d'Henri Proglio sur l'apprentissage et les contrats en alternance a été remis aux chambres des métiers, à celles de commerce et d'industrie, aux syndicats et au patronat.

Ce rapport a été établi à partir des réflexions d'internautes et des résultats de trois ateliers menés par des chefs d'entreprises. Il en ressort plusieurs propositions.

Parmi celles-ci, des mesures visant à inciter les entreprises à prendre davantage part à ce type de formation, à améliorer le quotidien des jeunes en formation. Deux grandes orientations pour ce faire :
  • développer l'alternance dans tous les secteurs et pour tout le monde,
  • débloquer une aide à la mobilité de 1 000 € qui pourrait être utilisée comme caution pour un logement, une aide au passage du permis de conduire sous forme de cours donnés au CFA et un crédit d'impôt de 500 € pour les patrons.
Le développement de l'alternance dans le supérieur a aussi été évoqué de même qu'un ajustement des aides de l'État pour les contrats pro sur l'apprentissage, indique l'AFP.

Le secrétaire d'État à l'Emploi Laurent Wauquiez a assuré que le gouvernement « présentera avant l'été un plan d'action » pour ces formations.

Il a aussi évoqué l'idée « de faire passer le quota obligatoire de 3 à 5 % d'alternants en entreprise ». Les entreprises qui ne respecteraient pas ce quota seraient touchées par des pénalités.