L'État veut acheter le livre d'heures de François Ier pour le Musée du Louvre

Antoine Oury - 25.09.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - livre d'heures François Ier - livre d'heures Musée du Louvre - Tous mecenes Louvre


Extraordinaire objet de collection pour bibliophile, le livre d'heures de François 1er se présente dans une reliure en or émaillée garnie de rubis et turquoises et de deux intailles en cornaline, accompagné de son signet. Tragédie : cet ouvrage exceptionnel est conservé en Angleterre, et l'État français souhaite réparer cette bizarrerie en lançant un appel au mécénat pour l'acquisition de la pièce, qui serait ainsi exposée au Musée du Louvre.



Frankfurter Buchmesse 2016 - Foire du livre de Francfort
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


Le 22 novembre 2017, Le Louvre propose une conférence de Philippe Malgouyres, conservateur au département des Objets d’art du musée du Louvre, responsable pour la Renaissance et le 17e siècle des collections de bronzes et d’ivoires, des armes et des pierres dures. Le spécialiste évoquera l'exceptionnel livre d'heures de François Ier, acquis en 1538 par le monarque.

 

À cette occasion, le livre sera présenté en vidéo... Et l'État français souhaite visiblement acquérir la pièce dans les moindres délais, afin de pouvoir l'exposer plus directement. Dans le Journal officiel du 24 septembre, le ministère de la Culture présente ainsi un avis d'appel au mécénat d'entreprise en informant que les sociétés pourront bénéficier d'une réduction d'impôts de 90 % — dans la limite de 50 % de l'impôt dû au titre de l'exercice considéré, tout de même — si elles participent à l'acquisition du livre d'heures.

 


La description est alléchante :

 

De provenance prestigieuse, ce livre d'heures à l'usage de Paris, accompagné de son signet ou marque-page sculpté figurant le Christ à la colonne, constitue un chef-d'œuvre exceptionnel de l'orfèvrerie française de la Renaissance sous le règne de François Ier. Cette œuvre insigne, de très petit format, entièrement manuscrite et ornée de seize peintures en pleine page, trois petites peintures et de nombreuses initiales ornées, est couverte d'une somptueuse reliure d'or émaillé d'une qualité d'exécution éblouissante, enrichie de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines ovales gravées en intaille représentant la Crucifixion avec saint François et saint Jérôme sur le plat supérieur, et la Vierge à l'Enfant trônante entourée de sainte Barbe et sainte Catherine sur le plat inférieur.

 

Après la disparition de François Ier, c'est sa nièce Jeanne d’Albret qui conserve le livre d'heures que son oncle lui avait sûrement offert, le conservant au château de Pau dès 1561. Le cardinal Mazarin s'en empare ensuite, avant que l'ouvrage ne se retrouve en Angleterre, où il est toujours conservé.

 

Restaurer le Cabinet du roi, coeur historique de la Bibliothèque Richelieu

 

L'avis d'appel au mécénat d'entreprise porte sur 7,8 millions €, quand même. Les entreprises intéressées peuvent s'adresser à la Direction générale des patrimoines, service des Musées de France.

 

<

>

 
 

Du 18 octobre 2017 au 15 janvier 2018, le Louvre accueillera une exposition consacrée à François 1er et l'art des Pays-Bas.

 

« Tous mécènes ! »


Mise à jour du 25 octobre 2017 : 
 

Le groupe LVMH prend la tête de la campagne « Tous mécènes ! » pour l’acquisition et le retour en France d’un Trésor National, le Livre d’Heures de François 1er. La Fondation participera à hauteur de 50% de la somme nécessaire au retour de ce chef d’oeuvre au sein des collections nationales. 
 

Lancée en 2010, la campagne « Tous mécènes ! » invite particuliers et entreprises à participer à l’enrichissement des collections du musée du Louvre en faisant un don. Ce dispositif participatif vise à réunir l’argent nécessaire à l’acquisition d’une œuvre exceptionnelle mais renforce également le lien qui unit le musée au grand public.

A votre bon coeur, vous pouvez vous aussi contribuer à l'acquisition en cliquant ici.