L'Ethnologue recense 7.097 langues vivantes dans le monde en 2016

Marie Lebert - 18.05.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - éthnologie langues vivantes - recension langues monde - Ethnologue idiomes compter


Ce site de référence, L'Ethnologue répertorie toutes les langues vivantes selon divers critères (nom, famille linguistique, pays, identifiant, etc.) avec moteur de recherche unique, index et cartes géographiques.

 

 

 

Débuté dès 1951 pour offrir un catalogue des langues minoritaires avant de s’élargir à toutes les langues vivantes vingt ans plus tard, ce travail titanesque est mené sous l’égide d’une équipe de chercheurs basée à Dallas (Texas) et connue sous le nom de Summer Institute of Linguistics (SIL) puis de SIL International.

 

Cette équipe rassemble et organise la masse d’informations glanées et vérifiées une à une sur le terrain par des milliers de linguistes regroupés en équipes nationales et/ou linguistiques présentes sur tous les continents.

 

Mais qu’est-ce exactement qu’une langue ? Dans l’introduction de l’Ethnologue (19e édition, 2016), on peut lire ceci : « La manière dont chacun choisit de définir une langue dépend des motifs qu’on a d’identifier cette langue comme étant distincte d’une autre. Certains basent la définition d’une langue sur des raisons purement linguistiques. D’autres reconnaissent la nécessité de prendre également en compte des facteurs sociaux, culturels ou politiques. En outre, les locuteurs d’une langue ont souvent leurs propres critères sur l’appropriation d’une langue comme étant la leur. Ces critères sont souvent bien davantage liés à des questions de patrimoine et d’identité qu’aux traits linguistiques de la langue ou des langues en question. »

 

Comme expliqué dans cette même introduction, une caractéristique de la base de données de l’Ethnologue depuis 1971 est un identifiant de trois lettres pour chaque langue (par exemple « fra » pour le français), avec inclusion des identifiants dans la version imprimée à partir de la 10e édition (1984). 

 

 

 

En 2002, à l’invitation de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), SIL International met en chantier une nouvelle norme ISO destinée à remplacer la norme ISO 639-2, publiée en 1998 pour identifier 400 langues sur trois lettres, un nombre devenu très insuffisant avec la mondialisation du réseau.

 

L’équipe de SIL International passe donc les quatre années suivantes à harmoniser les identifiants utilisés dans l’Ethnologue avec ceux de la norme ISO 639-2, en intégrant aussi les identifiants des langues mortes et artificielles utilisés par la LINGUIST List, grande liste de diffusion à destination des linguistes.

 

Acceptée en 2006 et publiée en 2007, la norme ISO 639-3 attribue un identifiant de trois lettres à près de 7.500 langues (vivantes, mortes, artificielles). SIL International est également désigné comme l’organisme responsable de la gestion du cycle annuel des modifications et des mises à jour.

 

L’internet favorise-t-il ou non la multiplicité des langues vivantes – y compris les langues minoritaires et les langues en voie d’extinction ? Un vaste sujet qui n’est pas près d’être clos.

 

Voir aussi le dossier complet