L'exposition Titeuf du Zizi sexuel bouleverse aussi en Suisse

Clément Solym - 17.03.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - zizi - sexuel - titeuf


L'exposition avait fait son petit scandale à Paris, certains parents estimant que leurs bambins n'avaient pas à découvrir, même dans le cadre de l'univers de Titeuf, « les choses de la vie » et qu'il était hors de questions qu'ils s'y rendent qui plus est dans le cadre scolaire.

Que ceux que ce type de nouvelle déprime plongent dans l'apathie : y'a pire ailleurs. En effet, alors que l'exposition va faire un petit tour en Suisse, l'ARLE, une association de Genève souhaite que les parents aient le droit de refuser à leurs enfants la visite de cette expo, débutant le 2 avril prochain.

Pour le président de l'Association genevoise Refaire l’école (ARLE) : « Ce n’est pas à l’État de décider comment il faut aborder les questions de l’amour et de la sexualité. » Dans une lettre destinée au ministre de l'Instruction publique, ce dernier revient sur la décision du Département d'envoyer les têtes blondes des classes de 5e, 6e et 7e années à l'expo, Zizi sexuel. En outre, plusieurs éléments choquants peuvent affoler... les adultes.

Le président relève ainsi cette choquante machine qui permet, grâce à une pédale - oh mon dieu ! - de faire se dresser un pénis en érection. Fous rires garantis chez les enfants, sueurs froides chez les parents. On peut également apprendre à se rouler des pelles comme les grands avec des marionnettes : pas sûr qu'à ces âges, les enfants soient réellement tentés de mettre en application... et quand bien même...

Le pire de tout est peut-être la salle interdite aux parents où l'on parle d'homosexualité et de masturbation. Probablement parce que la découverte de l'un ou de l'autre n'est pas un sujet qui regarde de prime abord lesdits parents, isnt'it ? Aussi, la conclusion s'impose pour le président de l'association, véritable défenseur de la veuve contre l'orphelin : « Si cette exposition est intéressante et instructive pour ces jeunes élèves, c’est aux parents de le décider et d’accompagner leurs enfants à cette exposition s’ils le souhaitent ! »

De notre côté, nous aurions aimé contacté Pierre Perret pour qu'il nous chante : « À part les hypocrites, les gens normaux trouvent ça normal... »