L'Expressio de la semaine : trouver son salut

Clément Solym - 04.01.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - expression française - historique - langue


Chaque semaine, le site Expressio propose de faire découvrir sur ActuaLitté une expression de la langue française, pour explorer les petites perles de notre langage, et en comprendre les évolutions. Nous poursuivons cette nouvelle rubrique avec Trouver son salut.

 

 

Signification

Dernier moyen / Trouver, utiliser un moyen qui permet d'échapper à un très grave ennui ou à une catastrophe

Origine
Il paraît évident, en première lecture, que notre 'salut' n'a (presque) rien à voir avec celui du gladiateur dans l'arène face à César ou à celui du militaire face à son supérieur.
Si je dis 'presque', c'est parce que le salut ainsi cité dérive quand même du salut qui nous intéresse. Restez à à l'écoute !

En effet, le mot 'salut' nous vient du latin 'salutem', accusatif de 'salus' ou 'salutis', qui désignait quelque chose en bon état, en bonne santé, entier. Il a aussi signifié 'vie', par opposition à 'mort'.
Le 'salut' correspond donc d'abord à ce qui permet de conserver le bon état, l'intégrité de quelque chose ou de quelqu'un, ou, indirectement, de le sauver.


Ce qui nous permet de comprendre que, une planche de salut, c'est en premier lieu une planche qui permet à quelqu'un de rester en vie.


Et des planches comme ça, si ça ne court pas les rues, on les trouve aisément en mer, lorsqu'un naufragé sauve sa vie en s'accrochant à une des planches venues de la structure de son bateau qui vient de couler.

C'est bien de cette image du naufragé que nous vient la première expression, au début du XIXe siècle, à la suite du mot 'planche' tout seul qui, depuis le XVIe siècle, avait le même sens figuré.
Par extension, une planche de salut, c'est plus généralement un moyen d'échapper à une catastrophe et de rester en vie.

Et quand on n'est pas en mer et qu'on n'a pas de planche à portée de main, il existe des situations où il est quand même très utile de trouver un moyen d'échapper à la mort, donc de trouver son salut, que ce soit face un animal agressif (auquel cas, on peut trouver son salut dans la fuite) ou, acculé à un mur, face à un jeune sauvageon armé d'un couteau (auquel cas on peut tenter detrouver son salut dans l'attaque surprise).
 


Retrouver

les 1001 expressions

Maintenant que l'origine des deux expressions est limpide, revenons un court moment à notre autre acception du mot salut.

 

Vous ne le saviez peut-être pas, mais, au vu de l'origine du mot, lorsque vous saluez quelqu'un, vous lui souhaitez en fait de rester en vie ou de garder une bonne santé.


Mais ce sens initial étant généralement oublié, le salut est simplement vu comme une marque de politesse, de respect ou de déférence, telle qu'on la retrouve dans le salut militaire.


Exemple
« Pendant que les diplomates du monde entier continuaient à s'accrocher comme à une ultime planche de salut au plan de paix saoudien pour le Proche-Orient, les combats s'intensifiaient en Cisjordanie où au moins 12 Palestiniens et un Israélien ont été tués hier et plus d'une centaine de Palestiniens blessés. »
Libération - Article du 01/03/2002

« Ciba trouve son salut dans le giron du numéro un mondial de la chimie, BASF. Le groupe suisse a beaucoup souffert de la hausse des cours des matières premières et du prix de l'énergie au premier semestre 2008. Résultat, il affiche une perte nette de 326 millions d'euros et il a annoncé des mesures de restructuration qui auraient pu éventuellement aboutir à la cession de certaines activités. C'est finalement tout le groupe qui se vend à BASF pour 3,8 milliards d'euros. »
Le Figaro - Article du 16/09/2008