L'Expression de la semaine : chanter comme une casserole

Expressio - 20.12.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - expression française - histoire de la langue - chanter comme une casserole


Chaque semaine, le site Expressio et ActuaLitté plongent dans le monde étrange et fascinant des expressions idiomatiques qui ont forgé la langue française... Pour être raccord avec la période actuelle, propice aux chants et aux danses et aux festivités, examinons donc ce que l'on reproche aux ustensiles de cuisine et médicaux. Alors, pourquoi Chanter comme une seringue / une casserole ?

 

 

Signification

Chanter faux.

 

Origine

Que ce soit juste ou faux, les seringues chantent-elles ?

 

Peut-être faites-vous partie de ces gens qui croient avoir observé, à la nuit tombant sur la toundra sibérienne au mois de septembre (entre le 11 et le 18, pour être précis), des troupeaux de seringues sauvages tentant d'attirer les marins sous leur aiguille grâce à leur chant envoûtant, quoique faux ?

Mais il faut avoir fumé une moquette de bien mauvaise qualité pour croire avoir pu observer un tel spectacle rigoureusement impossible.

 

Car tout le monde sait que les troupeaux de seringues sauvages ne se rencontrent qu'en avril dans le désert de Gobi... où les marins sont d'ailleurs aussi peu présents que dans la toundra.

 

Alors comment justifier une telle expression ?

 

Le malheur est qu'il semble qu'aucun lexicographe n'a été capable de trouver une explication au moins probable sur l'origine de cette locution qui date du début du XIXe siècle.

 

Cela ne vient pas non plus de cette fameuse histoire où, alors qu'elle était perchée là-haut sur sa tour, scrutant l'horizon, et que sa soeur lui criait "Seringue, Seringue, ne vois-tu rien venir ?", elle lui répondait en chantant lamentablement faux, "je ne vois que l'herbe qui verdoie, la route qui poudroie, le Gers qui foiegrasdoie et expressio qui disjonctoie".

 

Euh... je ne me sens pas bien tout d'un coup ; c'est vrai que ma moquette me laisse un goût bizarre...

 

 Retrouver les 1001 expressions

Il n'y a que Walter Gottschalk qui signale l'analogie phonique avec 'sirène' et 'serin' (vouloir chanter comme un serin mais faire l'effet d'une sirène) et qui sous-entend donc que, par plaisanterie, on aurait glissé vers la seringue.

 

Il n'est pas impossible aussi qu'il y ait un lien avec la 'seringue' qui, en argot, désignait autrefois une personne très niaise. Peut-être considérait-on qu'une idiote ne pouvait que chanter faux ?

 

Quant à la casserole, seuls des gens de très mauvaise foi, dont ni vous ni moi ne faisons partie (enfin, pour moi, j'en suis sûr...), pourraient prétendre qu'elle chante mieux qu'une seringue. D'autant plus si on se remémore ce fameux 'chant' des casseroles traditionnellement attachées derrière la voiture des mariées.

 

Si un chanteur arrivait à imiter cet infâme bruit et à chanter comme une casserole, on ne pourrait que l'en plaindre, ainsi que son auditoire.

 

 Exemple

« (…) Poisson salua les dames d'un brusque signe de tête et entonna une chanson à boire, Les Vins de France; mais il chantait comme une seringue (…) »

Emile Zola - L'Assommoir