Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

L'Expression de la semaine : tirer sur l'ambulance

Expressio - 23.08.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - histoire de la langue - linguistique - expressions françaises


Chaque semaine, ActuaLitté propose de redécouvrir une petite perle des expressions idiomatiques de la langue française, en partenariat avec Expressio. Les vacances touchant à leur fin, et sans aucun humour noir, nous avons choisi cette semaine de présenter : Tirer sur l'ambulance...

 

 

Signification

Accabler quelqu'un qui est dans une situation désespérée.
S'acharner sur quelqu'un que le sort a déjà beaucoup éprouvé.

 

 

 Retrouver les 1001 expressions

Origine

L'image de cette expression est très explicite : une ambulance transporte généralement un malade ou un blessé. Alors vouloir tirer sur l'ambulance, ce n'est certainement pas pour en accélérer la guérison du passager, mais plutôt avec l'intention de l'achever complètement. 

 

D'aucuns diront que cela peut partir d'un bon sentiment : vouloir achever les souffrances du blessé. Mais c'est très rarement le cas.

Cette expression, très employée dans les milieux politiques, date du XXe siècle puisqu'elle est due à Françoise Giroud. L'article de Françoise Giroud, écrit en 1974 et quelque peu assassin vis-à-vis de Jacques Chaban-Delmas, est lisible à cette page.

Elle s'emploie aussi sous une forme négative comme "ne tirez pas sur l'ambulance" pour dire quelque chose comme "vous voyez bien qu'il est déjà dans une situation difficile, ce n'est pas la peine de l'enfoncer encore plus".