L'histoire du rock'n'roll condensée dans la collection d'une bibliothèque

Clara Vincent - 19.03.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - bibliothèque archives collection - Michigan State University - Rock'n'Roll culture patrimoine


La bibliothèque de l’Université d’État du Michigan, la Michigan State University (MSU), située à East Lansing dans l’est des États-Unis, vient d’acquérir une vaste collection sur l’histoire du rock’n’roll. La plus étendue du genre, selon ceux qui en sont à l'origine. 

Paul Hudson - (CC BY 2.0) 


S'il fut l’un des creusets de l'émergence du rock’n’roll, l’État du Michigan sera aussi, désormais, l’un des centres d’archives les plus importants de l’histoire de ce genre musical apparu à l'aube des années 1950 aux États-Unis. 

La bibliothèque de son université publique, la Michigan State University, vient en effet d’acquérir une collection de plus de 25.000 documents relatifs à l’histoire du rock’n’roll des années 1960 et 1970. Ces derniers s'ajoutent ainsi aux 450.000 pièces de l’ensemble des collections spéciales que possède à ce jour la Michigan State University
pour nourrir la recherche.  

La récente acquisition de la bibliothèque universitaire s'est faite auprès de Melissa et Jack Bodnar, qui décrivent leur collection comme la plus grande et la plus étendue sur l’histoire du rock’n’roll. Elle rassemble des affiches, des prospectus, des photos de groupes, des pins portés lors de manifestations, des enregistrements ou encore des exemplaires de journaux clandestins spécialisés dans ce genre musical.

Jack Bodnar a mis plus de 40 ans à la constituer. Ancien étudiant en journalisme à la MSU, ce dernier a travaillé comme chroniqueur musical pour le State News et le Lansing State Journal. Période durant laquelle il couvrit de nombreux concerts de rock. Aujourd'hui, il vit toujours dans le Michigan avec sa femme, dans la ville à Dryden, où ils dirigent tous deux une société de marketing, Bodnar Creative.

« Cette collection permettra aux étudiants, aux professeurs et à d’autres chercheurs d’accéder à des matériaux rares qui peuvent les aider à penser l’histoire musicale et l’histoire sociale de nouvelles manières », a fait part le doyen des bibliothèques, Joseph Salem, dans un communiqué publié sur le site de l'université.
 
« La musique est inexorablement liée à la culture, et ces archives aideront les universitaires et les autres visiteurs à comprendre comment l’art et l’histoire se croisent. Dans les années 60 et 70, les musiciens exploraient les questions d’équité et d’inclusion qui nous préoccupent encore aujourd’hui. De cette façon, cette acquisition représente également l’engagement des bibliothèques MSU à mener des initiatives significatives dans ces domaines », poursuit-il.


Commentaires
J'ai bien peur que les journaux clandestins soient en fait "underground" et n'aient rien de clandestin. Si vous n'aimez vraiment pas l'anglicisme "underground" pourtant bien accepté, journaux alternatifs, presse parallèle, magazines d'avant-garde, publications indépendantes sont également possibles
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.