L'Ideas Box : une nouvelle vision de l'aide humanitaire

Louis Mallié - 04.04.2014

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - IdeasBox - Starck - Humanitaire


L'Ideas Box est une création de l'ONG Bibliothèque Sans Frontières (BSF) en partenariat avec l'UNHCR (l'agence des nations unies pour les réfugiés). Véritable médiathèque portative, elle a été conçue par le designer français Philippe Starck et vise à faire pénétrer éducation, culture et information au sein des zones en crise.

 

Présentée le 11 octobre dernier à l'Hôtel de Ville de Paris, l'Ideas Box avait largement fait l'unanimité. Elle a été testée directement sur le terrain en ce début d'année 2014, dans la région des Grands Lacs, au Burundi et au Rwanda, et a déjà commencé à prouver son efficacité. 

 

« Face à la rupture des repères engendrée par la situation de réfugiés, l'Ideas Box vise à favoriser un retour à la normalité au sein des camps à travers des activités culturelles et éducatives qui favorisent le lien social »,  explique le site de Bibliothèque sans frontières. « L'Ideas Box permet l'organisation de multitudes d'ateliers et de programmes pour l'éducation formelle et informelle des enfants comme la formation continue des adultes. Les problématiques liées à l'alphabétisation, la lutte contre l'illettrisme et la maîtrise de la langue seront prioritaires dans le cadre de la programmation éducative mise en œuvre autour de la box. »

 

Chaque « box » est constituée d'un large éventail de médias culturels. Pragmatiques, et conçues pour être déployées sur le terrain, elles se composent de 15 tablettes tactiles avec une connexion internet satellitaire, 50 liseuses pour 5000 ebooks, 250 livres papier, un écran intégré et une centaine de films… Point intéressant également :  5 caméras HD dédiées journalisme participatif, et 3 GPS pour la cartographie participative.

 

Bibliothèque Sans Frontières définit en « six principes fondamentaux » l'Ideas Box : 

1) Une offre de service standardisée et claire pour les bailleurs de fonds et les opérateurs humanitaires.

2) Un contenu hautement modulable en fonction des populations et des aires culturelles et linguistiques.

3) Les Ideas Box sont les premiers dispositifs normalisés d'accès à la culture et à l'information en situation d'urgence .

4) Un dispositif simple à transporter et à déployer sur le terrain, même dans les situations d'urgence, et un outil à la prise en main rapide, après une formation de courte durée, pour des animateurs/facilitateurs locaux.

5) Un dispositif robuste, étanche, sécurisé, peu énergivore et mêlant low tech et high tech pour pouvoir être utilisé et adapté dans tous les situations et les conditions à travers le monde.

6) Un prix unique et maitrisé. 

Heureux de l'aboutissement du projet, les responsables demeurent cependant parfaitement conscients du caractère complémentaire de l'innovation. Mais complémentaire ne veut pas dire secondaire. En effet, c'est souvent le délitement des cultures engendré par les déplacements qui pèse sur la vie des réfugiés : l'aide humanitaire consiste donc en ce sens en la reconstruction d'une structure sociale. 

 

« Bien sûr, les acheminements d'aliments de base et d'eau potable, d'abris et de logements, de vêtements décents, de services médicaux et d'installations sanitaires sont essentiels. Mais très vite, les réfugiés ressentent le besoin de tisser des liens sociaux, de reconstruire une société civile informée, et de développer la résilience nécessaire pour se relever », explique le site officiel du projet.

 

Philippe Starck précise quant à lui que « la bibliothèque sans frontière est la première et la dernière chose à donner à des gens qui ont tout perdu ». L'Ideas Box semble ainsi se poser comme une aide « socio-humanitaire ». Nouvelle innovation en matière d'aide internationale, elle constitue une prise en charge plus large des populations en zone de crise,  prenant tout simplement en compte leur « dimension intellectuelle ».