L'Île-de-France devient propriétaire de l'ancienne maison de Jean Cocteau

Maxim Simonienko - 22.03.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - maison jean cocteau - ile de france propriétaire - maison cocteau propriétaire


La célèbre demeure du poète et dramaturge français, Jean Cocteau, était restée sans mécène depuis la disparition de Pierre Bergé, en septembre 2017. Aujourd'hui, cet héritage est repris par la région Île-de-France. Le lectorat de Cocteau devrait se réjouir puisque la maison devrait rouvrir ses portes en tant que pôle touristique patrimonial.

Maison de Jean Cocteau
Maison de Jean Cocteau (n e o g e j o, CC BY-SA 2.0)


La Maison Jean-Cocteau est aujourd'hui ce que l'on appelle communément une « demeure-musée », située dans le village de Milly-la-Forêt, dans l'Essonne. Le lieu était, jusqu'à hier, sans propriétaire depuis la mort de Pierre Bergé, en septembre 2017. Heureusement, suite à une séance plénière qui s'est déroulée les 20 et 21 mars 2019, les conseillers régionaux ont accepté de confier la responsabilité de l'ancienne maison du dramaturge à la région Île-de-France.
 

Un site touristique de référence


À travers cette acquisition — l'association propriétaire des murs a choisi de faire don de la maison à la région, la présidente (LR) de l’Île-de-France, Valérie Pécresse, tient à ce que cet héritage devienne « un lieu culturel de référence pour le sud francilien ». Rappelons que la région Île-de-France s'était déjà démenée pour que le lieu puisse ouvrir l'été dernier pour les touristes. En effet, une subvention de 150.000 € avait précédemment été accordée et une autre, de 100.000 €, fut validée le mardi 19 mars 2019 par le conseil régional « afin de préparer la réouverture pour la saison 2019 ».


Les habitants du village de Milly-la-Forêt ont vu d'un bon œil ces subventions pour leur principal site touristique. Depuis la mort de l'ancien mécène, on retenait son souffle en espérant trouver un successeur assez fortuné pour gérer les 450.000 € nécessaires annuellement au fonctionnement de la maison. Afin que celui-ci puisse être subventionnée et considérée comme un lieu touristique, les propriétaires ont dû ouvrir la maison au public et garantir la conservation des œuvres de l'auteur ainsi que le bon état de la demeure-musée. 

« La Maison Cocteau mérite d’être mise beaucoup plus en valeur », a ajouté Valérie Pécresse. « Nous réaliserons, en lien avec le conseil départemental de l’Essonne et la mairie de Milly, des produits d’appel pour des circuits touristiques incluant le Cyclop à Milly [sculpture de Jean Tinguely], la chapelle Saint-Blaise-des-Simples également à Milly [où Cocteau est inhumé], le château de Courances, mais aussi celui de Fontainebleau en Seine-et-Marne. Avec des liaisons directes de bus, des partenariats avec l’île de loisirs d’Étampes, le développement de l’hôtellerie… »

Jusqu'à la récente fermeture de la maison en 2017, la fréquentation touristique variait entre 15.000 et 27.000 visiteurs par an.


 

Une exposition pour fêter la réouverture


Le Centre Georges Pompidou devrait prêter des œuvres à la Maison Cocteau dans l’année. Et ceci dans l'optique d'une première exposition prévue courant 2019, d'après Le Parisien. En effet, le Centre détiendrait, depuis octobre 2018, pas moins de 282 œuvres de collection de Jean Cocteau qui pourraient attiser la curiosité des futurs touristes.
 
En plus du budget de fonctionnement annuel de 450.000 €, la région financera également les travaux de conservation des œuvres, soit un budget de 500.000 €. La maison Jean Cocteau devrait rouvrir ses portes le 1er juin 2019. 

via Le Monde


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.