L’Institut du monde arabe accueille la première nuit de la poésie, en novembre

Elodie Pinguet - 22.10.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Nuit de la poésie - Institut du monde arabe - IMA poésie


Un an après les événements tragiques du 13 novembre 2015, l’Institut du monde arabe, en coopération avec la Maison de la Poésie, organise sa première nuit de la poésie, de 19 h à 7 h 57 les 12-13 novembre. Plusieurs artistes et comédiens seront présents.

 

 

 

« La poésie pour se souvenir », c’est ce que propose l’Institut du monde arabe (IMA) dans le cadre de sa nuit de la poésie. Inscrite au cœur du festival littéraire Paris en toutes lettres, cette nuit blanche poétique vous attend du samedi 12 novembre à 19h jusqu’au lever du soleil le lendemain, à 7h57.

 

C’est l’occasion d’un voyage multiculturel mélangeant les genres et les langues. Aux poèmes déclamés en langues française et arabe, du classique au plus contemporain, se mêleront sessions musicales traditionnelles ou plus récentes. Les slameurs seront également de la partie de ce florilège culturel, poétique et musical.

 

Plusieurs artistes, des musiciens aux comédiens feront vivre cette soirée, tels Camélia Jordana, Valérie Zenatti, Wissam Arbache ou encore Mathieu Bauer. Tout l’IMA fera résonner, au fil des heures de la nuit, poèmes et chants dans une invitation à l’unité et au recueillement.

 

En partenariat avec la Maison de la Poésie, dans le cadre du Festival Paris en toutes lettres : les expositions « Etel Adnan » et « Biskra, sortilèges d’une oasis » resteront toute la nuit ouvertes aux visiteurs.