L'iPhone taxe l'utilisation correcte du français dans les SMS

Clément Solym - 01.04.2010

Patrimoine et éducation - Scolarité France - iphone - langage - sms


L'iPhone serait-il fâché avec la langue française ? Il semblerait que plusieurs possesseurs d'iPhone se soit vus facturer plusieurs fois le même SMS pour avoir simplement utilisé des caractères comme le « ç » ou le « ê ».

Ce sont nos confrères de 60 millions de consommateurs qui ont dévoilé ce bug après avoir reçu un courrier d'un lecteur victime de cette surfacturation. Il a expliqué preuve à l'appui que certains SMS lui avaient été facturés plusieurs fois dont qui a été facturé 37 fois tout de même.

L'explication fournie par son service client : un bug au niveau de certains caractères spéciaux. Ils seraient comptés plusieurs fois.

Ainsi, écrire un SMS sur son iPhone en français correct et ne pas céder à la facilité du langage SMS pourrait coûter très cher. Nos voisins suisses auraient rencontré le même bug. Et là encore, les caractères spéciaux sont en cause. Un « ç » réduirait la taille classique d'un SMS de 160 caractères à 70.

Pour envoyer un texto de la taille maximale, l'iPhone le scindera en trois SMS de 70, 70 et 20 caractères. Le problème est d'autant plus important que l'iPhone ne contient pas de compteur de caractères, on ne sait donc pas si l'on dépasse...

Il faudra donc choisir un français correct et un forfait texto illimité ou l'écriture SMS. A moins bien-sûr qu'Apple ne corrige ce bug, ce qui serait tout de même bienvenu.

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.