L'Italie décide de plafonner le nombre d'élèves étrangers dans ses écoles

Clément Solym - 10.01.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - accueil - élèves - étrangers


Face à la hausse constante du nombre d’élèves étrangers accueillis sur les bancs de ses établissements scolaires, l’Italie, porte de l’Europe sur nombre de ses frontières, a décidé d’instaurer un plafond à ne dépasser.

Invoquant l’argument d’une intégration facilité et d’une lutte contre la ghettoïsation, le gouvernement italien souhaite qu’à partir de la rentrée 2010, les écoles italiennes accueillent un effectif maximal de 30 % d’élèves étrangers.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’une note sur l’intégration envoyée par le ministère de l’Education aux différents établissements scolaire, rapporte l’AFP. Effective cependant à partir de la prochaine rentrée, cette mesure concernera tout d’abord les classes de première année à l’école primaire comme au secondaire.

Cette limitation vise à favoriser une meilleure intégration des élèves étrangers. Le ministère annonce son accompagnement par des fonds dédiés au soutien des écoles qui accueilleront ces élèves d’origine étrangère. Selon l’AFP, en Italie, le nombre d’élèves étrangers se montait à 575 000 sur l’année scolaire 2007-2008.