L'offre que l'on ne peut pas refuser : les archives de Mario Puzo, auteur du Parrain

Clément Solym - 04.02.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Mario Puzo - archives romancier enchères - Parrain Godfather


Les archives de Mario Puzo, auteur de The Godfather, paru en 1979 seront prochainement mises aux enchères, apprend-on ce 18 février. L’estimation est portée à 400.000 $ pour l’ensemble des documents, retraçant cinquante années de documents, depuis le premier roman, The Dark Arena (1955), jusqu’au dernier livre, Omerta, paru en 2000 à titre posthume. Une proposition qu'on ne peut évidemment pas refuser ?  

 

 

 

Robert Livingston, vice-président de RR Auction, qui hébergera la vente, savoure : « Il est rare que l’on puisse réunir l’ensemble des archives de quelqu’un. Ces choses finissent généralement dans des institutions. » C’est à l’initiative de la famille Puzo, dont le fils Anthony est âgé de 68 ans, que la vente a vu le jour. Selon lui, les documents prennent beaucoup de place, et la jeune génération de la famille n’est plus aussi attachée aux œuvres.

 

En tout, 45 cartons comprennent des documents relatifs aux deux premiers films, ainsi que des enregistrements du troisième opus. On y retrouve aussi un projet de roman initialement baptisé Mafia (qui deviendra The Godfather), six grands story-boards annotés en rouge et noir. La collection comprend enfin la correspondance entre Puzo et Coppola, qui avaient ensemble coécrit le premier scénario du film.

 

The Godfather, connu en France sous le titre Le Parrain a vu le jour à partir de 1965, date à laquelle Mario Puzo a entamé son écriture. Joueur et flambeur, l’homme se retrouvait régulièrement endetté, et dépensait bien plus que son salaire d’auteur dans un magazine indépendant et de romancier. 

 

 

 

Avec 10 pages, il avait convaincu GP Putnam de lui accorder une avance de 5000 $ pour l’écriture du livre et se retrouvait deux ans plus tard dans la même situation précaire. Il vendit alors les droits du film à la Paramount, avec une option de 12.500 $, si la réalisation était faite. En avait découlé, quelque quarante années plus tard, un conflit juridique violent entre le studio et les ayants droit...

 

Mais il semble que, jusqu'à lors, aucun cheval n'ait été décapité...

 

Le miracle de ce livre est d’avoir hissé la famille des Corleone parmi les plus célèbres et infâmes criminels américains, devenue une famille mafieuse désormais intégrée dans le paysage de la pop-culture du pays. 

 

Avec l’ensemble des archives, se trouve une machine à écrire, une Olympia de 1965, probablement celle qui servit à la rédaction du roman mythique. On retrouvera tout le détail de la vente à cette adresse.