L'Unef apporte son soutien aux étudiants québécois

Clément Solym - 17.05.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - étudiants - québécois - unef


Face à l'annonce d'une hausse progressive des frais de scolarités, les étudiants québécois sont engagés depuis déjà plusieurs mois dans une lutte sans merci contre le gouvernement. Après la démission du ministre québécois de l'Education, Line Beauchamp, remplacée par Michelle Courchesne, le rapport de force semble commencer à s'inverser en faveur des étudiants.

 

C'est dans ce climat tendu que l'Unef, au travers d'un communiqué, a tenu à apporter son soutien à la lutte menée par les étudiants québécois, rapporte l'AFP. Mettant en avant la nécessité d'un investissement public durable dans les universités pour qu'il soit toujours possible à tous d'y entrer, le premier syndicat universitaire de France s'insurge contre les hausses pratiquées déjà dans de nombreux pays et qui ne font que creuser les inégalités devant l'accès à l'éducation.

 

Pour faire un pas vers les étudiants québécois, le gouvernement leur a proposé d'étaler la hausse de 1780 dollars sur sept ans au lieu de cinq initialement prévus. On arrivera, au final, à des frais d'inscription de 4000 dollars par an mais, en contrepartie, le montant des bourses serait revu à la hausse. Toutefois, cette proposition n'a pas recueilli un très grand écho chez les étudiants mobilisés.