L'UNICEF présente un prototype de manuel scolaire universellement accessible

Antoine Oury - 25.05.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - UNICEF manuel scolaire - manuel scolaire numérique - manuel scolaire accessible


L'UNICEF travaille avec plusieurs pays du monde, comme l'Inde, l'Uruguay, l'Argentine et le Brésil, sur un projet de manuel scolaire universellement accessible et inclusif. Un projet au long cours, qui mobilise des connaissances et des technologies, pour que tous les élèves puissent accéder aux mêmes contenus malgré les handicaps physiques ou mentaux.

 
 

Au Brésil, le souci de l'accessibilité pour tous et d'une école inclusive est très présent : avant de voir leurs manuels utilisés dans les écoles du pays, les éditeurs doivent les faire examiner par les services de l'État, qui relèvent si tel ou tel titre est accessible et, si oui, à quel type de public. Depuis 2009, le ministère de l'Éducation veille même à ce que les titres soient disponibles au format DAISY, qui permet notamment la lecture par une voix de synthèse.

 

« On estime le nombre d'enfants de moins de 18 ans atteints d'un handicap à 93 à 200 millions dans le monde, et un enfant sur 10, parmi ceux-là, a des problèmes pour voir, entendre et communiquer avec les autres » explique Gopal Mitra, chargé du programme d'accessibilité au sein de l'UNICEF. Tous ces enfants sont moins susceptibles d'aller à l'école, et lorsqu'ils y vont, n'ont pas accès aux mêmes outils : par conséquent, ils sont bien plus susceptibles de décrocher du système scolaire.

 

C'est pour remédier à cette situation que l'UNICEF s'est lancé, dès 2015, dans la mise au point d'un manuel universellement accessible, pour permettre à tous les enfants d'une même classe de suivre les mêmes enseignements, avec le même manuel. Des ateliers ont été organisés en Inde, en Uruguay et au Brésil, notamment, avec le soutien de nombreuses institutions dans le monde, pour étudier les possibilités et rassembler les volontés autour de la table.

 

L'année suivante, une première réunion aboutit sur un ensemble de règles à respecter pour la première version, et c'est finalement en 2017 qu'un prototype fonctionnel a été présenté à la Foire du Livre de Londres. « Ce prototype suit les objectifs que nous nous étions fixés, avec la technologie EPUB3 », explique Pedro Milliet, directeur de l'architecture de l'information et spécialiste de l'accessibilité du livre numérique.

 

Le prototype n'est bien entendu pas dénué d'améliorations potentielles, mais il représente un tour de force : il permet de stocker différents types de contenus adaptés dans un seul fichier, et de passer de l'un à l'autre dans le livre, en cours de lecture, de manière simple. Une telle technologie pourrait tout simplement révolutionner l'école et la manière dont elle accueille tous les enfants.

 

La vidéo de démonstration ci-dessous permettra de se faire une idée : le premier exemple montre une description d'image à l'aide d'une voix de synthèse, pour un utilisateur non voyant ou malvoyant, par exemple. En quelques clics, on passe à une illustration qui affiche des légendes et joue des sons correspondant aux différents éléments du dessin. C'est ensuite une traduction en langue des signes qui s'affiche, et ainsi de suite...


Inclood : Langue des Signes et magie des mots pour “des livres inclusifs”

 

Économique, pratique et surtout accessible, ce manuel scolaire universel doit désormais être amélioré : « Nous avons besoin des éditeurs pour comprendre leurs besoins, la technologie qu'il leur faut, pour ensuite travailler tous ensemble », conclut Pedro Milliet.

Bien sûr, outre la mise au point du manuel numérique accessible, l'UNICEF devra étudier, avec d'autres acteurs, les autres défis soulevés par le fait que 80 % des enfants atteints de handicaps vivent dans des pays en développement...