L’université de Bristol récupère un exemplaire historique de L’Amant de Lady Chatterley

La Licorne qui lit - 11.10.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - amant lady chatterley - universite bristol - lady chatterley proces


L’Université de Bristol au Royaume-Uni va récupérer une édition historique de L’Amant de Lady Chatterley, roman de l'écrivain anglais D. H. Lawrence publié en 1928, qui provoqua un scandale lors de sa parution. Ladite copie a appartenu à Sir Laurence Byrne, le juge qui présida le fameux procès pour obscénité en 1960, qui mena à l’acquittement de Penguin Books, éditeur de l’ouvrage. 




En mai dernier, le ministre des Arts britanniques Micheal Ellis a imposé une interdiction temporaire à l’exportation de l’ouvrage. Simultanément, le PEN anglais, association de défense des droits des auteurs, a lancé une campagne de crowdfunding pour trouver un acheteur anglais capable d’acquérir le livre mis aux enchères au prix de 56.250 £ 

Le but de la campagne était de garder l’édition annotée de la main de l’épouse du juge au Royaume-Uni après que celle-ci ait été vendue en octobre 2018 à un acquéreur anonyme aux États-Unis.

Philippe Sands, président du PEN, a indiqué que le juge Lawrence fut un membre actif du PEN et que l’Amant de Lady Chatterley constituait le cœur de la lutte pour la liberté d’expression, dans les tribunaux et au-delà. Lors du procès, le jury n’avait pris que trois petites heures pour décider que le livre n’était pas obscène, soulignant la différence entre « l’establishment » et une société moderne.

Des auteurs tels Neil Gayman et Stephen Fry ont soutenu l’initiative, tout comme Penguin Books qui a fait don de 10.000 £. D’autres soutiens financiers, dont la Fondation TS Eliot, Friends of National Libraries, la Société des Penguin Collectors et Elisabeth Lane se sont joints à la cause. 
 
La professeure Judith Squires, la vice-chancelière adjointe de l’Université de Bristol, a affirmé à la BBC que le livre sera « une source d’inspiration et d’enseignement et une base de recherche pour la faculté, les étudiants et les visiteurs ». L’ouvrage fera partie d’une série de documents déjà détenus par l’université, tous liés à la fameuse affaire.

via The Bookseller


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.