L'urgence à lutter contre la pornographie en bibliothèques scolaires

Nicolas Gary - 19.03.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - pornographie école élèves - livres sexualité bibliothéque - groupe pression Floride


Censurer et interdire les livres dans les écoles sera-t-il désormais chose plus aisée ? Des groupes de lobbying de Floride y travaillent activement, de sorte que les établissements soient nettoyés de toute la pornographie qui y sévit, à travers les ouvrages. Un projet de loi, estampillé HB 855 ou SB 1454, exige ainsi que les parents donnent leur aval, écrit, pour tout cours d’éducation sexuelle. 


Mars & Venus - Louis Jean François Lagrenée (domaine public)
 

Comment empêcher les personnels d’une école, incluant professeurs et bibliothécaires de mettre les élèves en relation avec des contenus qui leur seraient préjudiciables ? En prétextant protéger les mineurs de toute représentation, production, description ou encore explication autour de la nudité, de la sexualité plus généralement — et de l’excitation sexuelle en particulier.
 

Des textes “nocifs pour les mineurs”


La loi House Bill 855 et son pendant la Senate Bill 1454 vise à peu de choses près tout cet ensemble, avec un nom déjà évocateur : prévenir tout ce qui est « nocif pour les mineurs ». Heureusement, son champ d’application ne déborde pas des œuvres de fiction : en effet, tout matériel pédagogique entrant dans le cadre d’un cours sur l’éducation sexuelle est exclu de son périmètre. 

Dans ses différentes préconisations, la loi (consultable à cette adresse) cherche donc en priorité à faire en sorte que les établissements scolaires cèdent devant la pression des groupes et associations. Parmi les plus connues, et notoirement nuisibles, la Florida Citizens Alliance, qui depuis des années part en guerre contre tout ce qui dépasse.

Or, leur propagande s’est retrouvée sur la table du gouverneur Ron DeSantis et de plusieurs législateurs de Floride, qui ont fini par se laisser convaincre. Et d’introduire dans la loi les revendications liées à la censure de tout ouvrage un tant soit peu hors du cadre. 

Fin 2017, lors de son dernier grand coup d’éclat, l’association tentait une fois de plus de faire basculer l’État dans l’obscurantisme. En cause, les livres traitant de réchauffement climatique — or, tout le monde sait que Donald Trump a juré qu’il n’existait pas — ou encore, l’évolution selon Darwin, et comme il se doit, les gros mots ou la pornographie.

L’aboutissement de la loi HB 855 permettrait donc d’instaurer un retour à l’Âge des Ténèbres, et plus encore, à culpabiliser les parents à l’excès. En effet, les enfants dont les géniteurs n’auraient pas signé les documents idoines ne seraient pas autorisés à suivre les cours d’éducation sexuelle.   
 

Des écoles baignant dans la pornographie


Et si les précédentes tentatives de la Florida Citizens Alliance avaient échoué avant d’atteindre la phase de vote, cette fois, les inquiétudes sont plus grandes que jamais. De fait, la nouvelle mouture permettrait à n’importe quel citoyen de pouvoir intervenir pour faire interdire un livre – et plus simplement un parent d’élève, condition minimum essentielle jusqu’à lors.

Pour les profs et bibliothécaires, c’est de loin la perspective la plus terrifiante qui soit : au prétexte qu’un livre serait inacceptable à un individu lambda, il lui deviendrait possible d’en exiger la disparition.  

Rappelons que la Floride Citizens Alliance affiche des positions hostiles aux théories évoquant le réchauffement climatique. Et plus délicat encore, a plusieurs fois prétexté que certains manuels n’étaient pas conformes à l’agenda chrétien, à travers plusieurs États. 

« Le projet de loi a pour but de supprimer la pornographie de nos écoles publiques, telle qu’elle existe aujourd’hui », assure le gouverneur de Floride, sans bouger les oreilles. « Je l’ai constaté de visu. Il s’agit simplement de protéger nos enfants. » Et de nier, évidemment, toute implication de la FCA dans cette affaire.  


via Tampabay

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.