La BBC obtient l'accord pour la statue de George Orwell, côté fumeurs

Clément Solym - 10.08.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - George Orwell statue - BBC Orwell journalisme - 1984 Orwell romancier


Pourquoi diable est-il, au pays de Sa Majesté, si compliqué de réaliser une statue à l’effigie de George Orwell ? Lancé voilà quelques années, ce projet fut considéré comme mort-né du fait de la sulfureuse réputation que traîne le romancier. Sauf que, les temps changent... Le siège de la BBC disposera donc d’un monument à son effigie.

 

George Orwell Complete Collection.

Abhi Sharma, CC BY 2.0

 

 

Depuis le livre 1984, et son génie visionnaire autant que flippant, Orwell est l’un des auteurs les plus importants du XXe siècle. Incontestablement. Il collabora également à la BBC, mais claqua l’une des lettres de démission les plus cinglantes de l’histoire. 

 

L’idée de lui édifier une statue en hommage ne date donc pas d’hier, mais depuis des années, tout cela traînait. On avait même cru, en avril dernier, que le projet était mort et enterré définitivement. Le sculpteur Martin Jennigs était désigné pour la réaliser et... puis plus rien.

 

Mais le Conseil de la ville de Westminster vient finalement d’accorder le permis de construire nécessaire. Au siège New Broadcasting House de la BBC, au cœur de Londres, la statue pourra désormais fièrement trôner avec cette mention : « Si la liberté signifie quelque chose, c'est le droit de dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre. »

 

Financée par un consortium de donateurs privés, et menée par des membres du parti travailliste, cette réalisation devrait donc voir le jour. Devrait... « George Orwell était l’un des nombreux noms de personnes célèbres à travailler pour la BBC au cours du XXe siècle et son héritage en tant que romancier et journaliste est toujours vivant », assure Robert Seatter, responsable historique. 

 

La statue visera donc à rappeler aux jeunes générations à l’esprit corrompu par le clickbait et les réseaux sociaux ce que journalisme veut dire.

 

Mais les souvenirs qu’Orwell avait conservés de la BBC ne comptent pas parmi les plus hauts faits de gloire de la radio. Dans son journal, il se souvenait des lieux comme « quelque chose à mi-chemin entre l’école pour filles et un asile d’aliénés ». Délicieux. 

 

Martin Jennigs, qui aura donc bien pour mission de donner vie à la sculpture, n’est qu’enthousiasme. « Orwell était non seulement un modèle de journalisme politique, mais surtout, un sujet idéal pour un sculpteur : immensément grand, maigre comme un clou, toujours une clope dans la main », assure-t-il. Autrement dit, on devrait avoir quelque chose dans la veine de ce qu’Albert Giacometti réalisait ?

 

La statue sera installée dans la section fumeurs de la BBC — détail qui ne manque pas d’ironie : Orwell, gros fumeur, était mort à 46 ans d’une tuberculose. 

 

via Guardian