La Belle Époque de l’affiche : d'Alphonse Mucha aux Films cultes

Dépêche - 29.09.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Livres posters BnF - patrimoine affiches BnF - Alphonse Mucha affiches


La collection « livres-posters » des Éditions de la BnF réunit, dans une reliure et un format qui permettent de les détacher et de les afficher, une sélection d’images choisies dans les collections les plus spectaculaires de la Bibliothèque nationale de France. Chaque recueil s’ouvre sur un texte d’introduction rédigé par un conservateur de la BnF. À l’intérieur, les vingt-deux planches détachables sont toutes accompagnées d’un commentaire explicatif.



 

La collection s’enrichit cet automne avec deux ouvrages consacrés à l’affiche : une plongée dans la Belle Époque grâce à l’artiste tchèque Alphonse Mucha et un florilège des affiches de cinéma les plus marquantes de Metropolis à Volver.
 

La Belle Époque de l’affiche. Alphonse Mucha


Introduction par Sandrine Maillet, conservatrice au département des Estampes et de la photographie, BnF
 

C’est grâce aux affiches publicitaires que l’artiste tchèque Alphonse Mucha accède à la notoriété à la fin du XIXe siècle, connaissant la véritable gloire en collaborant avec la « divine » Sarah Bernhardt à huit reprises, pour Gismonda ou encore La Dame aux camélias, et en étant exposé au Salon des Cent en 1897.
 

Affiches de spectacle, d’expositions ou de produits de consommation courante lui permettent d’afficher dans les rues de Paris un style très identifiable caractérisé par un ensemble de constantes graphiques.

Femme idéalisée aux cheveux virevoltants, motifs végétaux et floraux imprégnés d’Art nouveau, éléments d’inspiration symboliste mêlés à des compositions byzantines, tons pastel rehaussés d’or, de bronze et d’argent...


C’est la quintessence du style du « Prince de l’Art nouveau » que restitue cet ensemble de 22 planches détachables en couleur.

 

À l’affiche. Films cultes


Introduction par Morgane Spinec, conservatrice au département des Arts du spectacle, BnF


Objet commercial et populaire, l’affiche de cinéma est aujourd’hui devenue un objet de collection, notamment au sein de la BnF qui en conserve plus de 40 000. Première publicité d’un film, élaborée par des illustrateurs de talent, sa puissance tient autant à son efficacité immédiate qu’à l’aura que lui attribuent l’histoire du cinéma et la nostalgie de son public.
 

À travers l’affiche de cinéma s’entrecroisent histoire de l’art et impératifs commerciaux, évolutions techniques du dessin au photomontage et clauses de représentation des vedettes.

Ce condensé graphique de cinéma tend à sublimer le film lui-même et s’imprime dans l’imaginaire collectif comme en témoignent la nageuse piégée des Dents de la mer ou l’univers futuriste de Blade Runner...
 

Une exposition « À l’affiche »  est en cours à la BnF I François-Mitterrand du 22 septembre 2020 au 21 février 2021 (Accès libre).
 

24 x 34 cm, 48 pages dont 22 illustrations grand format détachables, 19.90 € Parution le 1er octobre 2020




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.