La Bible de Gutenberg, numérisée en haute résolution, dans Gallica

Antoine Oury - 23.01.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Bible Gutenberg - Bible Gallica - Gutenberg Gallica


La Bible de Gutenberg est considérée comme le premier livre imprimé à l'aide de caractères mobiles d'Europe. Le 23 février 1455 est ainsi gravé dans le cœur de tous les bibliophiles : c'est la date supposée à laquelle Johannes Gutenberg et ses associés Johann Fust et Pierre Schoeffer ont terminé l'impression de ce livre qui allait révolutionner la lecture et la transmission du savoir. Cet ouvrage unique a désormais rejoint Gallica, avec une numérisation haute résolution.

 

 

 

La Bibliothèque nationale de France enrichit sa bibliothèque numérique Gallica de la Bible de Gutenberg, numérisée en très haute définition dans ses propres ateliers. Première œuvre d’envergure imprimée, la Bible de Gutenberg est aussi l’une des plus abouties que l’Occident médiéval ait produites.

 

Sa beauté, sa renommée et la diffusion rapide de la technique de production, en ont fait le livre le plus emblématique de la culture occidentale. Les deux exemplaires conservés à la BnF sont désormais consultables dans Gallica. Ils y sont augmentés d’un sommaire de manière à rendre plus aisée la navigation dans le texte biblique et satisfaire les besoins des chercheurs, comme ceux de tous les curieux.

 

La bibliothèque du Vatican, des trésors de manuscrits sur le net

 

Produite à Mayence vers 1455, la Bible de Gutenberg est le premier grand livre occidental réalisé au moyen de la technique nouvelle de l’imprimerie à caractères mobiles. Cette œuvre capitale, qui inaugure l’une des grandes révolutions du livre, n’est plus aujourd’hui connue que par une cinquantaine d’exemplaires dispersés à travers le monde.

 

 

Deux d’entre eux sont conservés au sein de la Réserve des livres rares de la Bibliothèque nationale de France. Le premier est l’un des très rares et prestigieux exemplaires complets imprimés sur peau de vélin, magnifiquement enluminé à l’époque de la production du livre. Le second, imprimé sur papier, est d’une grande importance historique en dépit de son aspect plus modeste : il présente une note manuscrite datée de 1456, qui, attestant que l’impression de la Bible était alors achevée, constitue l’une des seules informations chronologiques certaines dont on dispose au sujet du travail de Gutenberg.

 

La Bible de Gutenberg est disponible sur Gallica.