medias

La bibliothèque Gaston Miron inaugurée à la Sorbonne

Lauren Muyumba - 26.06.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - bibliothèque Gaston Miron - Québec - Sorbonne


La culture québécoise est mise à l'honneur au sein de l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris III. La Bibliothèque Gaston-Miron, du nom du célèbre poète québécois, vient d'être inaugurée ce mardi 25 juin 2013 par le ministre des Relations internationales du Québec, Jean-François Lisée. Une bonne nouvelle qui arrive dans un contexte financier globalement difficile pour les universités. 

 

 

NonOmnisMoriar_CC-BY-SA-3.0 

 

Une cinquantaine de personnes étaient présentes dans le vaste espace qui regroupe avant tout des oeuvres littéraires et culturelles, puisque telle est la vocation première de Paris III. L'accès à la bibliothèque et les emprunts seront ouverts à tous. 

 

Jean-François Lisée se réjouit de voir ce revirement de situation : «C'est au-delà des mes espérances. C'est un grand gain par rapport à la situation antérieure». La bibliothèque située depuis des décennies à la Délégation générale du Québec à Paris (XVIe) a failli disparaître. Sa fermeture et son déménagement avaient été évoqués, mais les ouvrages québécois sont bel et bien sauvés.

 

Depuis plusieurs mois, la bibliothèque Gaston-Miron se situe désormais dans le Ve arrondissement et rassemble un fond de 17 000 livres dont l'État Québécois est propriétaire. Le Québec détient les fonds et a couvert les coûts du déménagement et l'achat de nouveaux livres, une aubaine pour l'Université. Le lieu est tout à fait approprié puisque la fac logeait déjà une Chaire d'études sur le Québec contemporain et un Centre d'études québécoises.

 

Un projet cohérent pour « la diffusion de la littérature et de la science québécoise en France. Plus de gens y ont maintenant accès », a affirmé le ministre. « Pour nos étudiants, c'est formidable  », a confirmé de son côté la directrice du Centre d'études québécoises de l'Université, Myriam Suchet.

 

L'accord avec l'université a été signé pour cinq ans. Une « solution temporaire, en attendant un véritable centre culturel québécois à Paris » d'après André Coupet, mandataire de la Délégation pour les services culturels.

 

Gaston Miron est l'un des poètes québécois les plus connus dans le monde, surtout dans les pays de la francophonie. Grand défenseur de la langue, son oeuvre emblématique L'Homme rapaillé reflète le militantisme de cet artiste.