medias

La Bibliothèque nationale de France améliorera la sécurité des documents

Antoine Oury - 23.07.2015

Patrimoine et éducation - BnF - vols - gravures


Quelques heures après la parution d'un article dans le Canard Enchaîné, relatif à deux vols récents dans les fonds de la Bibliothèque nationale de France, l'établissement communique quelques éléments relatifs aux incidents. Visiblement, la collaboration au niveau international des établissements, bibliophiles et des libraires, ainsi que l'enquête menée par la Brigade de répression du banditisme, ont rapidement porté leurs fruits.

 

 

Robbery not allowed

 

(Anders Sandberg, CC BY 2.0)

 

Il s'agissait bien d'un vol, mais pas d'estampes de Bruegel, comme indiqué dans Le Canard : « Les manques concernent 43 gravures éditées au XVIe et au XVIIe siècle, reproductions d’œuvres de Brueghel l’ancien », rectifie l'établissement. Une plainte a été déposée le 13 mars dernier, précise la BnF, auprès de la Brigade de répression du banditisme.

 

La lutte des professionnels contre la formation d'un marché noir a fait le reste : « La BnF a immédiatement signalé les disparitions à la commission Security du Consortium européen des bibliothèques de recherche (CERL), informant les différents réseaux professionnels concernés, institutions, libraires et maisons de vente. Dans le même temps, la BRB diffusait la liste des vols sur sa base internationale. »

 

C'est un acheteur de 20 pièces dérobées qui s'est manifesté auprès de la BRB, et a permis la mise en garde à vue d'un agent qui a rapidement reconnu le fait. Placé en détention provisoire, son domicile a été mis sous scellés, précise la BnF.

 

Comme précisé dans notre article, un audit « est en cours pour renforcer le dispositif de sécurité, en prévision du déménagement des collections programmé du fait des travaux de rénovation du site en 2016 ». La sécurité est bien entendu déjà renforcée sur le site Richelieu, mais le syndicat CGT de la BnF, hier, assurait que seule une hausse des effectifs (et des moyens alloués) permettrait d'être plus vigilants. Le ministère de la Culture, directement mis en cause, n'a pas réagi.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.