C’est avec un soin tout particulier que, dès le mois de janvier, des spécialistes ont entamé ce que l’AFP qualifie de « plus grand déménagement de livres de l’histoire grecque ». La précieuse collection de la Bibliothèque nationale du pays mettra deux mois à traverser la capitale, Athènes, pour rejoindre les nouveaux locaux de l'institution.


La Bibliothèque nationale de Grèce (Юкатан, CC, BY, SA)

À l’instar de la Bibliothèque nationale de France, à Paris, celle de la Grèce, à Athènes, abrite le patrimoine culturel écrit de la Grèce. Elle rejoint en ce début d'année ses nouveaux bâtiments, conçus par l’architecte italien Renzo Piano, connu entre autres pour sa participation au centre Georges Pompidou. La conception et la construction de ces nouveaux locaux auront demandé huit ans de travail avant une inauguration en 2016.

 

La construction a été possible grâce au don de la Fondation Stavros Niarchos (FSN), du nom d'un célèbre armateur. Il s'agit de l'une des principales organisations philanthropiques du pays.

 

En plus de bâtiments modernes et flambant neufs, c’est une collection de plus de 700.000 livres et manuscrits entièrement nettoyés, numérisés et étiquetés qui rejoindra le centre culturel avec vue sur mer qui abritait déjà l’Opéra national.

 

« Ce n'est pas un simple déménagement, c'est le début d'une nouvelle ère », s'émeut le directeur, Filippos Tsimpoglou. En effet, en plus d’une capacité d’accueil démultipliée, la bibliothèque sera désormais en mesure, et ce pour la première fois, de proposer une sélection d’ouvrages au prêt, ainsi que fournir des livres et revues au format électronique.

Les bibliothécaires du monde entier se donnent
rendez-vous à Athènes en 2019


L’ancien bâtiment, manoir néo-classique situé au centre de la ville, ne sera pas pour autant abandonné. Il sera restauré afin d’abriter les archives et de continuer à recevoir des visiteurs en tant que lieu évènementiel. « Nous sommes impatients de voir tout ce travail porter ses fruits dans les nouveaux locaux », confie Chrysanthi Vassiliadou, l'une des responsables, à l’AFP. « Puis nous reviendrons pour nous occuper de ce bâtiment-ci et la boucle sera bouclée. »

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.