La BnF en appelle aux dons pour la rénovation de la Salle Ovale (Richelieu)

Cécile Mazin - 19.10.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - renovation salle Ovale - BnF bibliothèque Richelieu - Laurence Engel BnF


La Bibliothèque nationale de France en appelle à tout un chacun : la salle Ovale du site Richelieu, « son cœur historique », nécessite un appel au don, pour sa restauration. Avec 20 millions de documents conservés, l’espace doit devenir en 2020 un lieu de lecture autant que de médiation, pour tous.

 

Vue sur la salle ovale

marlenedd, CC BY 2.0

 

 

Depuis 2010, un programme de rénovation a été lancé, pour ouvrir le bâtiment à un plus large public. Mais également pour donner à chacun la possibilité d’accéder à des espaces qui étaient alors réservés. Ou simplement fermés.

 

« Cette majestueuse salle, célèbre pour ses murs tapissés d’ouvrages et surplombée d’une impressionnante verrière, illustre pleinement un imaginaire puissant associé à l’univers des livres », indique Laurence Engel, Présidente de la Bibliothèque nationale de France.

 

La Salle Ovale, coeur historique

 

Pensée par l’architecte Jean-Louis Pascal dès 1897, la salle Ovale est finalement inaugurée en 1936. Majestueuse salle de lecture, ce sont des mosaïques, dorures, peintures décoratives, et un mobilier unique qui constituent le décor de cet impressionnant volume surnommé le « paradis ovale ». Les travaux de rénovation de la salle porteront notamment sur sa célèbre verrière, et permettront la restauration des magnifiques boiseries sculptées, des peintures, des mosaïques, des dorures et des mobiliers.

 

Ces travaux sont nécessaires pour redonner tout son éclat à cette salle dont le décor aujourd’hui s’est terni avec le temps : peinture écaillée, mosaïques noircies, dorures matifiées, verrière abîmée, frises de décors peints encrassées... La BnF lance un appel au don pour mener à bien ce projet patrimonial unique et se fixe pour objectif de réunir 500 000 euros auprès du grand public.

 

Un recueil de dons libres, mais aussi une campagne inédite qui offre cette année la possibilité aux donateurs d’inscrire leur don dans la pérennité en adoptant une lampe, une table ou une colonne de la salle Ovale, et en y associant leur nom. Jusqu’au 31 décembre 2016, quarante luminaires en bronze et globe d’opaline, ainsi qu’une centaine de tables de lecture en chêne ciré sont proposés à l’adoption. 

 

Les parrains disposent également de la possibilité d’adopter l’une des trente-deux colonnes en fonte sur lesquelles reposent les douze arcs de la demi-voûte annulaire de la salle. Ces dons libres et l’adoption des lampes, tables et colonnes (respectivement 1 000, 2 000 et 6 000 euros) contribueront à la préservation du patrimoine national et témoigneront du lien durable et de l’attachement du public à la BnF.

 

Richelieu 2020 : un nouvel écrin pour une nouvelle étape de l’histoire de la BnF

 

Installée dès 1666 par Colbert, la Bibliothèque s’agrandit par vagues successives, notamment sous le Second Empire, grâce au projet de l’architecte Henri Labrouste qui donnera son nom à l’une des salles de lecture. Les transformations se poursuivent au XXe siècle avec la construction d’une deuxième grande salle de lecture, la salle Ovale, que l’on doit aux architectes Jean-Louis Pascal et Alfred Recoura. Le site occupe aujourd’hui une surface de 59 000 m2.

 

Richelieu, qui abrite les collections spécialisées de la BnF (Arts du spectacle, Cartes et plans, Estampes et photographie, Manuscrits, Musique, Monnaies, médailles et antiques), bénéfice d’un projet de rénovation globale jusqu’en 2020. Chantier majeur du ministère de la Culture et de la Communication visant à moderniser et réaménager les bâtiments, il permettra d’offrir de meilleures conditions de conservation des collections et de meilleures conditions de travail aux chercheurs. Le site accueillera également les bibliothèques de l’Institut national d’histoire de l’art et de l’École nationale des Chartes. 

 

En 2020, Richelieu offrira au public un parcours de visite pour tous, un espace muséal entièrement repensé présentant les trésors conservés dans les collections de la BnF. Cette sélection, renouvelée régulièrement, rassemblera œuvres célèbres (Manuscrits des Misérables, carnets de dessins de Degas), pièces rares (Grand Camée de France, trône de Dagobert) et documents emblématiques des collections (globe de Behaim…).