La Brontë Society acquiert le « petit livre » écrit par Charlotte Brontë à 14 ans 

Camille Cado - 19.11.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Charlotte Brontë livre - Bronte livres enchères paris - vente enchère Bronte


Dans le cadre des ventes des fameuses collections Aristophil, les maisons Aguttes, Artcurial, Drouot Estimations et Ader ont proposé le 18 novembre dernier quelques pièces exceptionnelles. Parmi elles, ce manuscrit miniature écrit par Chalotte Brontë alors qu’elle n’était âgée que de 14 ans, acquis par le musée Brontë pour 780 000 €. L’ouvrage s’ajoute aux 4 autres « petits livres » de Charlotte Brontë que possédait déjà l’organisation. 
 
Charlotte Brontë (1816-1855), manuscrit autographe signé « CHARLOTTE BRONTË »
Second Series of The Young Men’s Magazines…, août 1830
 

Le musée Brontë a donc hier fait l’acquisition d’un petit manuscrit de 20 pages faisant partie des Brontë Juvenilia, une collection d’ouvrages qui mesurent chacun 2 pouces de hauteur pour 1 en largeur (3,5 X 6,1 cm) et tous réalisés par Charlotte et son frère Patrick Branwell Brontë. Ce dernier a été signé et relié par Charlotte Brontë en 1830. Il comprend trois histoires : A letter from Lord Charles Wellesley, The Midnight Song et Journal of a Frenchman [continued]
 

Le "petit livre" de Charlotte Brontë rentre à la maison


L’ancienne maison familiale des Brontë, devenue aujourd’hui un musée, a manifesté un vif intérêt pour le manuscrit mis en vente, notamment parce qu’elle comptait déjà en sa possession 4 de ces 6 "petits livres". En 2011, lors d’une vente aux enchères chez Sotheby’s, la société avait vu ce même ouvrage lui échapper, et l’espoir d’acquérir ce 5e petit ouvrage s’était alors envolé. Estimé au départ entre 600 000 et 800 000 euros, elle l’a désormais acquis pour la modique somme de 780 000 euros. 

Une acquisition qui a été rendue possible par une campagne de financement participatif de quatre semaines et un appel aux dons lancé par l’organisation, qui tenait à sauver ce « petit livre ». Des personnalités du monde entier ont alors manifesté leur soutien, telles que l’actrice britannique Judi Dench ou la romancière Jacqueline Wilson, précise The Bookseller

« Nous étions déterminés à faire tout ce qui était en notre pouvoir pour rapporter cet extraordinaire “petit livre” au musée Brontë » affirme Kitty Wright, directrice exécutive de la société Brontë. « Nous ne réalisons pas encore que ce manuscrit va enfin pouvoir rejoindre l’endroit où il a été écrit il y a de ça 189 ans. Nous avons reçu un énorme soutien du monde entier, nous avons hate de pouvoir rendre accessible cet ouvrage en retour ». 
 

 « Le fait que ce manuscrit, unique, soit de retour à Haworth est un événement majeur des 30 dernières années qui furent les miennes au musée » déclare à son tour Ann Dinsdale, conservatrice en chef du musée. « Charlotte a écrit ce manuscrit minuscule pour les petits soldats qu’elle, ses sœurs et son frère avaient inventés. Alors que nous nous trouvons dans cette même pièce dans laquelle ils jouaient, il semble particulièrement approprié que le manuscrit soit de retour en ces lieux et nous aimerions remercier chaleureusement tous ceux qui ont rendu son acquisition possible. »

Pour rappel, plusieurs de ces livres ont été numérisés par l’université d’Harvard. Vous pouvez les consulter à cette adresse.
 

Les scientifiques particulièrement illustrés


D’autres grandes pièces été également en vente le 18 novembre dernier à Drouot. Notamment, les deux feuillets extraits du De laude virginitatis [De la gloire de la virginité], écrits en latin par l’évéque et poète Saint Aldhelm (v. 639-709) qui ont été acquis 169 000 € par des collectionneurs anglo-saxons, précise un communiqué.

Mais aussi, trois œuvres de l’économiste et philosophe écossais Adam Smith, dont un exemplaire de la première édition de An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations (1776) acquis pour 139 007 €. Sans oublier On the Origin of Species signé Charles Darwin qui a atteint 240 000 € alors qu’initialement estimé 30 000 - 40 000 € et enfin un autre scientifique, Albert Einstein qui a totalisé plus de 450 000 € avec 20 lots de lettres, manuscrits, tapuscrits et d’ouvrages. 
 

Dans un communiqué, Drouot affirme que la vente des Collections Aristophil, organisées par la maison Aguttes et consacrées à la production littéraire, artistique, historique et scientifique des mondes anglo-saxon et latino-américain du IXe au XXe siècle, totalisent 3 800 703 €, doublant ainsi son estimation initiale.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.