La Bruyère, Les Caractères, XIII, 24, Onuphre

Clément Solym - 04.02.2009

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - La - Bruyère - Les


Faisons un petit tour dans le XVII° siècle aux côté de Jean de La Bruyère (1645-1696) avec un extrait de son chapitre consacré à la mode dans ses Caractères. Voici le portrait d’Onuphre. Ce nom, d’origine égyptienne, signifie « éternellement beau ou bon »…

Pour se faire une place confortable dans la société, tous les moyens sont bons…même la dévotion. Dans ce portrait d’Onuphre, La Bruyère démasque ceux qui « prospèrent à l’ombre de la dévotion », les hypocrites qui feignent la « sainteté » pour s’attirer les faveurs des riches et des puissants.

Vingt ans après le scandale de Tartuffe, il renouvelle la satire en y apportant des retouches. Au personnage de Molière, il reproche en effet d’être trop « forcé » et de manquer de cette subtile dissimulation qui, selon lui, le trait caractéristique du faux dévot.