La calligraphie arabe bientôt au patrimoine immatériel de l’humanité ?

Camille Cado - 11.02.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - patrimoine immatériel culturel - calligraphie arabe - patrimoine culturel UNESCO


L’Arabie saoudite entend faire inscrire la calligraphie arabe sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Pour préparer au mieux le dossier de candidature à rendre auprès de l’UNESCO, le ministère saoudien de la Culture a organisé une session de réunions du 2 au 6 février 2020 à Riyad, la capitale du royaume. 16 pays y ont participé, en collaboration avec l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO).

Image d'illustratiton : sonofara, pixabay license
 

Pour Hattan bin Mounir bin Samman, secrétaire général de l’ALECSO et présent à la réunion pour coordonner l’inscription de la calligraphie arabe sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, cet art est l’une des caractéristiques les plus importantes de l’identité culturelle arabe.

« La calligraphie a été, et continue d’être, un sujet passionnant et un centre d’intérêt pour les experts, les parties prenantes, tous ceux qui sont impliqués dans les affaires culturelles, l’éducation et la science, et plus généralement pour ceux qui s’intéressent au patrimoine humain et culturel » a-t-il déclaré.

L’enregistrement de la calligraphie arabe auprès d’une institution telle que l’UNESCO favoriserait la présence de cet art dans les salons et conférences aussi bien locaux qu’internationaux. D’autant que 2020 a été proclamée « année de la calligraphie arabe » par le ministre saoudien de la Culture. 

La Société saoudienne de la préservation du Patrimoine (SHPS) sera en charge de constituer le dossier de candidature qui devrait être présenté intégralement à l’UNESCO en mars prochain. Le Comité se réunira ensuite pour évaluer toutes les candidatures afin de décider d’inscrire ou non les pratiques et expressions culturelles proposées par les États membres. 

Pour Abdulrahman Al-Eidan, directeur général de SHPS, l’art de la calligraphie arabe est à la fois un réservoir important de connaissances sur la culture arabe, mais aussi un riche héritage qu’il s’agit de transmettre aux générations futures.

L’Arabie saoudite a été à l’initiative de l’inscription de sept éléments sur la liste représentative : la fauconnerie, les Majlis (des lieux où les membres de la communauté se réunissent pour échanger), le café arabe, la dance du Najdi ardah, l’Almezmar (une représentation traditionnelle de groupe pratiquée par les membres de la communauté hedjazie d’Arabie saoudite à des occasions festives).

Sans oublier, l’Al-Qatt Al-Asiri, une forme d’art ancestral de décoration murale exécutée par les femmes, ainsi que le palmier dattier. 
    
Pour rappel, la calligraphie chinoise (2009) et la calligraphie mongole (2013) figurent sur le catalogue du patrimoine culture immatériel de l’UNESCO. L’écriture arménienne et ses expressions culturelles y sont également inscrites depuis l’année dernière. 

La liste complète peut être consutée à cette adresse.

via Arabnews



Commentaires
"le ministère saoudien de la Culture" LOL
Je crois qu'on va pouvoir aussi proposer la calligraphie de nos collégiens aussi... Ça ressemble à un mélange de chinois, d'arabe et de dessins prélascauniens à tendance oralo-grotesque.

De l'art parait-il, puisqu'il ne faut surtout pas corriger les petits chéris..
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.