Dimanche 25 février, l’agence nationale de presse chinoise Xinhua annonçait les résultats de l’action chinoise chargée de la protection des droits d’auteurs. Plus de 3900 sites enfreignant la législation sur le droit d’auteur auraient été fermés durant les cinq dernières années.


China International Publishing Group - London Book Fair 2015
ActuaLitté (CC BY SA 2.0)

 

En janvier, l'agence parlait déjà de presque trois millions de publications pirates confisquées suite à la mise en place d’un plan de répression anti-piratage des droits d'auteur en ligne.

 

Ces sanctions de masse font suite aux 23.000 enquêtes lancées par l’administration nationale des droits d’auteur à travers le pays. Ces sites ainsi que plus de six millions de liens vers les publications piratées ont pu être traqués et supprimés. Ces publications touchent des sujets très divers allant de la littérature aux logiciels en passant par la musique, la vidéo, les jeux et les dessins animés diffusés sur Internet.

 

Les applications, le stockage dans le cloud ainsi que les plates-formes d’ecommerce sont eux aussi concernés par la répression menée conjointement depuis près de 13 ans par l’Administration nationale des droits d’auteur, l’Administration chinoise du Cyberespace, le Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information ainsi que du Ministère de la Sécurité publique.


Contrefaçon : Arrestation d'une quarantaine
de suspects en Chine


L'agence Xinhua, proche du pouvoir en place, rappelle que ces actions ont pour but de faire diminuer les tentatives de violation des droits d’auteurs, mais également de faire évoluer la conscience publique vis-à-vis de sa protection.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.