medias

La Constitution de Washington, un best-seller à 10 millions $

Clément Solym - 25.06.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Constitution des États-Unis - Georges Washington - enchères


 Concilier les attentes des uns et des autres, lire toute La démocratie en Amérique, plonger la plume dans l'encrier tous les trois mots : non, écrire la Constitution des États-Unis n'a pas dû être une mince affaire pour Georges Washington et la Convention de Philadelphie...Vendre l'exemplaire ayant appartenu à celui qui allait devenir le premier Président américain, enrichi de ses doctes annotations, a été beaucoup plus simple pour Christie's : le livre est parti aux enchères pour 9,82 millions $.

 

 Les enchères, organisées à New York étaient précédées d'une attente fébrile : le livre, historique, se devait de faire honneur à toute la symbolique qu'il véhicule. Au départ estimée à 2 ou 3 millions de $, sa valeur aura finalement grimpé jusque 8,7 millions auxquels on ajoutera les différents frais, pour parvenir à la somme de 9,82 millions $.

 

 

Un record déjà lui aussi qualifié d'historique dans les couloirs de la célèbre société de vente aux enchères : on n'avait pas vu ça depuis un portrait de Washington vendu par Sotheby's pour 8,1 millions $, en 2005... Même si la vente aux enchères pour 8600 $ d'un nugget ressemblant étrangement au président avait aussi marqué les esprits. Mais, avec son doré « Président des États-Unis » gravé sur la couverture, l'ouvrage en impose : Washington l'a reçu en 1789, l'année même de son début de mandat qui inaugura la liste des présidents américains jusqu'à Barack Obama.

 

« C'est exceptionnel. Il s'agit de la seule Constitution annotée par Washington, et de fait l'évocation d'un grand homme », explique Chris Coover, le spécialiste des livres et des manuscrits chez Christie's. Les notes de Washington sur la Constitution, en marge du texte, témoignent des 4 mois de travail nécessaires à sa rédaction, mais aussi des vues de Washington sur le poste suprême...

 

Deux potentiels acquéreurs se sont battus pour l'objet, sans révéler leur identité. Pour ceux qui attendaient un premier duel Obama-Romney, c'est raté : l'Association des Dames de Mount Vernon en est sortie victorieuse, et l'ouvrage va prendre la route de la Virginie pour y être exposé à l'automne 2013. Un retour aux côtés de son propriétaire, qui meurt à Mont Vernon en 1799.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.