La Cour des comptes épingle la gestion de Sciences Po

Clément Solym - 09.10.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - gestion - sciences - po


Richard Descoings, dirigeant charismatique de Sciences Po Paris, mort en avril 2012 à New York, n'avait pas une gestion du célèbre établissement tout à fait dans le goût de la Cour des comptes. Dans son dernier rapport, l'institution épingle des salaires bien trop élevés.

 

Il y aurait même eu, en la matière, une certaine dérive couverte par un Etat devenu muet sur la question. Selon un pré-rapport dont Le Monde s'est procuré copie, la Cour des comptes devrait même saisir la ministre de l'Enseignement supérieur pour remettre un peu d'ordre dans la maison Sciences Po Paris.

 

A elle seule, l'évolution de la rémunération de Richard Descoings, entre 2005 et 2011, est révélatrice de comportements douteux. En 2010, elle s'inscrivait ainsi en hausse de 60,4 % par rapport à 2005, avec un brut annuel de 537 246 euros. Le rapport définitif sera publié en novembre prochain.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.