medias

La ligne d'urgence de Toronto reçoit 300 appels

Clément Solym - 12.03.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - appels - ligne - urgence


Mise en place pour assurer un soutien psychologique le 21 janvier dernier, par le Conseil scolaire public anglais, la ligne d'urgence porte manifestement bien son nom et son succès inquiète. À l'origine de cette ligne, un rapport montrant un état désastreux de la sécurité dans les établissements de la ville.

Durant cet intervalle, on apprend en effet que 300 appels ont été reçus, de façon entièrement anonyme, certes. Ils émanent d'élèves de classes primaires, mais également de parents ou de professeurs.

Les récriminations et plaintes se succèdent sur des thèmes malheureux et trop connus : intimidation, harcèlement, vente de drogues ou tentative. On enregistre aussi de demandes d'information plus simple. Un appel sur deux a réclamé l'intervention des autorités, qu'elles soient scolaires ou policières, venant de la société de l'aide à l'enfance ou de personnel social.