La littérature en Terminale au Bac 2011 : de Homère à De Gaulle...

Clément Solym - 18.01.2010

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - littérature - terminale - Bac


Le programme de littérature de la classe de Terminale, pour la série littéraire, sur l'année 2010-2011 a été dévoilé dans un bulletin en date du 14 janvier 2010. C'est Jean-Louis Nembrini, directeur général de l'enseignement scolaire, qui nous raconte tout. On va tout toucher depuis Homère jusqu'à De Gaulle, en passant par Quignard et Beckett.


« Pour l'année 2010-2011, la liste des objets d'étude et des œuvres obligatoires inscrits au programme de littérature de la classe terminale de la série littéraire est la suivante », note ainsi le site du ministère.
  • A. Domaine : Grands modèles littéraires - Modèles antiques
    • Œuvre : « L'Odyssée » d'Homère (Chants V à XIII), traduction Philippe Jaccottet, édition FM/La Découverte.
  • B. Domaine : Langage verbal et images - Littérature et cinéma
    • Œuvre : « Tous les matins du monde » de Pascal Quignard.
    • Film : « Tous les matins du monde » d'Alain Corneau.
Les établissements scolaires se procureront le DVD du film « Tous les matins du monde » (référence n° 120108) auprès des Ateliers de diffusion audiovisuelle (ADAV), 41, rue des Envierges, 75020 Paris contact@adav-assoc.com. Le coût du DVD est de 54,18 euros par exemplaire, frais de port inclus, comprenant les droits de diffusion pour un usage scolaire pour les deux années d'application du programme.
  • C. Domaine : Littérature et débats d'idées - Littérature et histoire
    • Œuvre : « Mémoires de guerre », tome III, « Le Salut, 1944-1946 », Charles de Gaulle.
  • D. Domaine : Littérature contemporaine - Œuvres contemporaines françaises ou de langue française
    • Œuvre : « Fin de partie » de Samuel Beckett.
Notons que l'arrivée des mémoires du général renoue avec le programme d'histoire de la série L. Cependant, cela monte à trois auteurs du XXe sur quatre, avec une sorte de vide de 2800 ans qui fera faire un bond assez colossal aux élèves.

Programmes déséquilibrés pour certains, on se demande bien si la fameuse réforme du lycée n'est pas, elle aussi, passée par là.