La mairie de Rochefort appelle au mécénat pour sauver la maison de Pierre Loti

Laure Besnier - 02.01.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Pierre Loti Maison - Pierre Loti Rochefort - maison Loti Rochefort


Tant dans l'architecture de sa maison que dans sa décoration, l'écrivain et voyageur Pierre Loti n'a pas fait dans la demi-mesure. Situé à Rochefort, le résultat est, à ce qu'on dit, étonnant. Impossible de vérifier cependant, car, depuis 2012, la maison est fermée dans l'attente de travaux de rénovation. Comme les coûts de ces derniers sont élevés, le maire de Rochefort recherche des mécènes pour les financer. Un appel nécessaire pour sauvegarder un patrimoine excentrique. 

   


Pierre Loti, de son véritable nom Julien Viaud, est né en 1850 à Rochefort, en Charente-Maritime, et mort en 1923. Il était officier de marine et écrivain. Ses romans, tels que Aziyadé, Pêcheur d'Islande, Ratmuntcho ou Fantôme d'Orient s'inspirent de ses nombreux voyages. En 1892, il est reçu à l'Académie française, après avoir été élu en 1891, face à Zola. 

 

Au retour de ses voyages, l'écrivain fantasque modifie sa maison natale, transformant les pièces en souvenirs, grâce aux objets qu'il rapporte. Tout y passe : chambres turque, chinoise, arabe,  salle gothique, salle des momies ou encore pagode japonaise. 

 

La maison était un véritable théâtre pour Pierre Loti, il y organisait des fêtes somptueuses, entouré de célébrités de l'époque comme Sarah Bernhardt.

 

Mais l'écrivain n'a pas seulement décoré sa maison, il l'a aménagé en fonction de ses désirs. Et pas forcément pour le mieux comme l'indique Claude Stéfani, conservateur du patrimoine de Rochefort, à l'AFP : « En transformant sa maison natale, Pierre Loti l'a fragilisée. Il a joué les apprentis sorciers en architecture. Il a abattu des plafonds, cassé des murs et ajouté du poids, des colonnes et une fontaine en marbre, de la céramique... »

 

En 1969, la commune de Rochefort achète la maison et la transforme en musée municipal en 1973. En 1990, elle est classée Monument historique. Aujourd'hui, elle est également labellisée Maison des Illustres. Le musée avait attiré fortement les visiteurs. Il a cependant dû être fermé fin 2012, à cause de la détérioration des collections (200 objets dont environ 80 pièces uniques : sabres, épées, poignards, fusils, lances, couteaux, casques) et du bâtiment. La façade par exemple, penchait sur la rue, et avait dû être consolidée. Maintenant, c'est la charpente qui inquiète, car elle nécessite d'être reprise.  

 

Selon Claude Stéfani : « Le plafond en bois de la mosquée, peint et doré, ne peut pas être démonté . Les insectes xylophages ont tellement rongé le bois qu'il sera restauré sur place. Mais avant cela, il faudra le consolider avec des étais ». 

 

Concernant la restauration des collections, le directeur adjoint des affaires culturelles de la ville, David Bodin, en raconte la difficulté : « Les armes sont corrodées, certaines ont perdu leurs verreries ». 


Salle Renaissance, maison de Pierre Loti
 

Le maire, Hervé Blanché, relayé par la Fondation du patrimoine, tente de réunir l'argent nécessaire pour les travaux de restauration de la maison. « Il faut 12 à 13 millions d'euros pour restaurer entièrement la maison. La ville n'en a pas les moyens. Pour comparer, notre budget d’investissement s'élève à 6 millions d'euros par an, pour tout faire ».

 

Tout cela est d'autant plus coûteux que le directeur adjoint des affaires culturelles de la ville a un projet ambitieux. Après avoir acheté la maison mitoyenne en 2009, il prévoit de créer un musée pouvant accueillir plus de 40 000 visiteurs annuels (auparavant, lorsqu'il était encore ouvert, le musée avait dû limiter le nombre d'entrées). 

 

« Plusieurs salles d'exposition y verront le jour. Elles présenteront les différentes facettes de Pierre Loti, son enfance, l'écrivain, le marin, l'homme mondain. L'historique de certains éléments patrimoniaux y sera aussi retracé, comme le plafond de la mosquée, que Pierre Loti a ramené de Damas, ou les boiseries ». De même, la chambre aux abeilles, de style antique, sera ouverte. 

 

Dans l'objectif de sauvegarder et de faire vivre le patrimoine de la ville de Rochefort, Hervé Blanché en appelle aux dons. Il affirme avoir lui-même donné : « Grâce au voyage de l'Hermione aux États-Unis en 2015, j'ai pris contact avec une association américaine de mécénat, la Flora Family Foundation. Elle a organisé un gala et une des héritières de Hewlett Packard a versé une dizaine de milliers d'euros. J'appelle tout le monde à donner ». Espérons que cet appel au mécénat sera entendu, car la maison de Pierre Loti vaut très certainement le coup d'œil




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.