La Maison Cocteau au cœur du plan patrimoine de l'Île-de-France

Fasseur Barbara - 10.04.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Maison Jean Cocteau - Valérie Pécresse Patrimoine - Pécresse Cocteau Milly


Depuis sa fermeture au public individuel le 4 décembre dernier, l’avenir de la Maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt restait incertain. Une pétition avait été lancée au mois de février pour faire réagir les instances régionales à même de faire bouger les choses. Suite à cela, Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’île de France a lancé plusieurs procédures directement auprès du ministère de la Culture.

 
Venue de Valérie Pécresse reunion travail seminaire Bastiat (40 ) - Fondapol

Fondapol - Fondation pour l’innovation politique, CC, BY NC ND 2.0



Le week-end dernier, Valérie Pécresse devait se rendre à la Maison Jean Cocteau de Milly-la-Forêt pour redécouvrir l’univers de l’académicien français. Conservé en l’état depuis la disparition de l’artiste, le refuge rassemble de nombreuses œuvres et de nombreux effets personnels.

C’est au nom de la région Île-de-France que la présidente s’est rendue dans l’Essonne, avec pour objectif de reprendre la maison et d’en sécuriser les collections. Après plusieurs mois d’inquiétude et de mobilisation, ce monument patrimonial était menacé de fermeture définitive suite à la mort de Pierre Bergé, mécène de l’établissement.

À cette occasion, Valérie Pécresse s’est confiée au Parisien. Elle avoue avoir rencontré Pierre Bergé à l’automne dernier, bien avant que le musée ne soit menacé. Cofondateur de la maison Yves Saint-Laurent, il regrettait déjà la maigre fréquentation enregistrée par la structure.

Pour lui, la Maison Cocteau et la Maison Zola restaient méconnues et méritaient plus d’intérêt de la part des visiteurs. Mais selon la présidente, le décès du mécène a changé la donne : « la maison de Milly s’est retrouvée à la croisée des chemins : une fermeture définitive, et cela auraient été un formidable gâchis, ou une reprise. »

C’est pour cela que la région Île-de-France va s’impliquer dans la sauvegarde de la Maison, suite à la demande de l’association des Amis de Jean Cocteau. La démarche s’inscrit également dans le plan patrimoine déjà en vigueur : « nous voulons doubler le montant des aides apportées à ces maisons de personnes illustres, qui participent au rayonnement et à l’identité de l’Ile-de-France », ajoute la présidente.
 

La Maison Cocteau, ancien « refuge »
de l’artiste, est en danger


Cependant, les collections abritées par la maison avaient déjà été placées sous la tutelle du centre Pompidou. Le dialogue devait donc être ouvert afin de récupérer ces dernières. Valérie Pécresse a assuré les arrangements avec le directeur du centre, Serge Lasvignes, afin qu’une partie des œuvres reste à demeure et que des accords de prêt soient possibles dans le cadre d’expositions temporaires à la Maison Cocteau.

Elle précise néanmoins : « Son accord de principe est soumis à deux conditions : mettre aux normes la maison pour assurer une préservation correspondant aux exigences du centre Pompidou. Et que la maison Cocteau passe du statut “Maison des illustres” à “musée de France” ».

La présidente assure que la région est prête à assumer les travaux et que la demande officielle de changement de statut vient d’être effectuée auprès du ministre de la Culture afin de miser sur une réouverture publique pour l’été 2018. 


 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.