La philosophie enseignée dès la seconde à la rentrée prochaine

Clément Solym - 16.06.2011

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - philosophie - enseignement - lycée


L'information a été révélée ce matin par Le Figaro : dès septembre prochain, 10.000 lycéens dans 297 établissements vont pouvoir s'initier à "l'amour du savoir".

Alors même que ce matin les élèves de terminale ont affronté l'épreuve de philosophie pour le bac, le ministère de l'Education natinale a annoncé que de nouveaux cours "d'histoire et philosophie" ou de "littérature et philosophie" vont faire leur apparition.
Pas question cependant, dans un contexte de suppression de postes, de nouveaux recrutement pour assurer ces cours : les enseignants seront tout simplement payés par leur établissement en heures supplémentaires.

©Wikipedia
 
Selon Le Figaro, l'accueil fait à cette annonce est mitigé au sein du corps enseignants. Certains restent méfiants, dans un contexte de réforme à tout va et d'un manque de moyens permanent dénoncé par les syndicats. D'autres, au contraire, soutiennent cette initiative, soulignant qu'il est impossible pour un adolescent de découvrir plus de cinquante auteurs et des dizaines de notions en seulement 9 mois, avant l'épreuve de dissertation.

L'enseignement de la philosophie dès la seconde, ou la première, permettrait donc de relever le niveau "faible" des élèves dans cette matière, avec des notes majoritairement comprises entre 7,5 et 9 sur 20 toutes sections confondues.

Introduit par Victor Cousin au lycée, sous le reigne de Louis-Philippe, l'enseignement de la philosophie à cet âge est une spécificité française nous venant tout droit des Lumières.
Reste à savoir si cette matière, fondée plus que tout autre, et depuis Platon, sur le livre, trouvera davantage grâce aux yeux des lycées car enseignée plus tôt, à l'heure où le livre continue de reculer chez les adolescents.

(Via Le Figaro)