La première bande dessinée en araméen découverte dans une tombe

Florent D. - 02.10.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - bande dessinée araméen - tombe Jordanie nécropole - Empire roman tombe


Les travaux routiers n’auront jamais tant reçu la bénédiction des archéologues. En 2016, dans le village de Bayt Ras (nord de la Jordanie), est mise au jour une tombe romaine, creusée à flanc de colline. Deux chambres funéraires, un immense sarcophage... et une bande dessinée ?



© Julien ALIQUOT/ HiSoMA 2018
 

 

Cette nécropole a été passée au crible par trois historiens et épigraphistes, qui s’en sont donné à cœur joie. Bien qu’elle ait certainement été visitée par des pillards, la tombe est en parfait état de conservation. Elle est basée dans la ville de Capitolias, fondée à la fin du Ier siècle apr. J.-C., explique Julien Aliquot, l’un des chercheurs de l’HiSoMA. 

 

Dans cette région baptisée Décapole, on comptait plusieurs villes hellénisées : elles étaient dans le giron de l’Empire romain, mais dotées d’institutions de type grec. Nous sommes dans le sud-est du Proche-Orient, entre Damas et Amman, pour l’époque moderne.

 

Une superficie de 52 m2, où ont été recensées près de 260 figures – divinités, humains et animaux – peintes sur les murs de la plus grande chambre. Et pour les chercheurs, l’évidence s’impose : il s’agit là d’un récit évoquant un sacrifice aux dieux tutélaires de Capitolias.

 

Depuis les convives divins installés sur leurs lits, dégustant des plats apportés, par des humains – plus petitement représentés – on passe à un paysage champêtre. Des paysans travaillent la terre avec des bœufs, cueillent des fruits, œuvrent à la vigne... Et puis viennent les bûcherons, en charge d’abattre des arbres. 



© Julien ALIQUOT/ HiSoMA 2018

 

Une fresque en somme impressionnante, mais qui stupéfait déjà par l’abondance et l’originalité de son iconographie. Or, les scientifiques ont rapidement remarqué une soixantaine de textes peints en noirs – certains ont déjà été déchiffrés. Rédigés en un araméen local, avec la difficulté qu’ils utilisent des lettres grecques, ils accompagnent l’ensemble de la représentation. 

 

« Cette combinaison de deux principaux idiomes du Proche-Orient ancien est extrêmement rare et contribuera à mieux identifier la structure et l’évolution de l’araméen. Les inscriptions sont en réalité similaires à celle d’une bande dessinée, car elles décrivent les activités des personnages. »

 

Ainsi, chaque offre des explications sur qu’il est en train de faire, y compris ce personnage affirmant : « Hélas pour moi ! Je suis mort ! » Extraordinaire, confirment les archéologues. 

 


via CNRS




Commentaires

Non, pas de mise à jour pour la tombe romaine. Au mieux une mise au jour…
En espérant surtout que cela n'obscurcisse pas la découverte.

Merci de votre coup d'oeil ! wink
L'article du CNRS commence par une phrase mieux tournée : "Les archéologues ne béniront jamais assez les travaux de voirie." Y renvoyer serait plus instructif.

Merci quand même d'avoir attiré l'attention sur ce site.
Le lien vers le site du CNRS est en fin de papier. Quel est le problème ?
Au temps pour moi, je n'avais pas vu le lien. Reste qu'il vaut mieux citer que paraphraser en défigurant ce qui a été bien dit (ici, de façon anecdotique mais symptomatique, à propos des travaux de voirie)comme le font tant de plagiaires. C'est toute la production littéraire et scientifique qui est concernée par cet état d'esprit : les librairies et les revues sont pleines de livres et d'articles qui ne sont, dans leur essence, que des contrefaçons de textes de travailleurs, de scientifiques et de penseurs réels. De même qu'en politique, au plus haut sommet de l’État, nous avons des plagiaires qui défigurent la pensée. Tout cela fait beaucoup de mal. Voyez comme, à partir d'une petite phrase anecdotique, on peut reconnaître les forces de la mort à l’œuvre.
Sympathiques propos incisifs.



Tjs le couteau sur la langue à ce que je lis smile

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.