La relation complexe des profs face à l'enseignement de la grammaire

Victor De Sepausy - 09.01.2014

Patrimoine et éducation - enseignement - grammaire - langue


Dans une note publiée dernièrement, la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) rend compte d'une étude qui a été menée auprès des enseignants du collège et du CM2 sur l'apprentissage de la grammaire, de l'orthographe et du lexique.

 

L'on remarque tout d'abord chez les enseignants du primaire un manque à ce niveau dans leur formation initiale, rapporte Vousnousils. Mais, ce qui ressort également, c'est que malgré le fort retour à l'étude de la langue introduit par les programmes du collège de 2008, les enseignants de lettres ne sont pas vraiment revenus sur le décloisonnement mis en place par les programmes de 1996.

 

Le fait de conduire l'ensemble des enseignements du français au sein d'une même séquence reste la pratique la plus répandue. Même si les programmes de 2008 autorisent le retour à un apprentissage de la grammaire structuré, à l'appui d'heures dédiées, peu d'enseignants sont revenus à ce principe.

 

Il s'agit surtout aujourd'hui de donner du sens à l'étude de la langue, en le rattachant au « bien écrire » tout autant qu'au « bien parler ». Faire de la grammaire dans un seul but réflexif apparaît comme risqué car les élèves se montrent rapidement démotivés, ayant l'impression de revoir toujours les mêmes notions d'une année sur l'autre.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.