Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

La Revue suisse de l'imprimerie, 8 décennies de recherches graphiques

Antoine Oury - 29.12.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Revue suisse de l'imprimerie - Typografische Monatsblätter - revue graphisme


Il est rare qu'une revue professionnelle change la face du monde : la Revue suisse de l'imprimerie, ou Typografische Monatsblätter en version allemande, l'a pourtant fait. Elle est principalement destinée aux typographes et aux imprimeurs haut le flambeau du style international suisse depuis 1933.

 

Numéro 11 de l'année 1960,

couverture signée Robert Büchler avec les polices Akzidenz Grotesk et Monotype Grotesque

 

 

La Revue suisse de l'imprimerie, comme son nom l'indique, s'adresse avant tout aux imprimeurs et dessinateurs de caractères, et propose avant tout des informations et des réflexions techniques qui ne seront pas bien utiles à l'amateur. Mais, l'air de rien, la revue, et surtout ses couvertures, ont participé à la diffusion du style international suisse et de ses variantes ultérieures.

 

Preuve de cette tendance mondialiste qui prévaut dans le secteur des arts graphiques suisses, la revue est proposée en allemand et en français, ainsi qu'en anglais pour certains contenus : pas étonnant que la Suisse devienne à cette époque le vivier du graphisme moderne. 

 

On y retrouve les caractéristiques du style suisse, l'usage de caractères sans empattements et celui d'une grille pour la mise en page ou l'amélioration de techniques, comme la surimpression. 

 

Des archives en ligne permettent de redécouvrir les couvertures de la Revue suisse de l'imprimerie, de 1960 à 1990 : elles ont été constituées par François Rappo (chef de projet), Louise Paradis et Roland Früh, de l'Écal, l'École cantonale d'art de Lausanne, pour un projet de recherche en 2013. Chaque numéro dispose également de son sommaire, même si les articles qu'il contient n'ont pas été numérisés.

 

Sur Flickr, des numéros remontant aux débuts des années 1950 sont aussi disponibles.

 

<

>

 

Voilà un moyen pour remonter le temps et observer quelque 3 décennies d'évolution du graphisme, des compositions épurées aux couvertures marquées par la culture populaire. Et d'admirer les créations de Robert Büchler, Siegfried Odermatt, Emil Ruder, Helmut Schmid, André Gürtler, Bruno Pfäffli, Felix Berman, Wolfgang Weingart, Hans-Rudolf Lutz ou encore Jost Hochuli.