Labé, Sonnets, Tant que mes yeux…(XIV)

Clément Solym - 31.12.2008

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Louise - Labé - Sonnets


Je suis sûr que vous ne vous êtes pas lassés par ces quelques vers du XVI° siècle. Pour continuer, je vous propose un nouveau sonnet de Louise Labé (1524-1566) : « Tant que mes yeux… ».

Abandonnée du jeune homme anonyme qu’elle aimait, la poétesse se confie dans un sonnet composé de décasyllabes. Elle fait part de la brûlure de sa défaite. L’écriture avance ici, comme un douloureux témoignage, au-devant de la vieillesse et de la mort.