Langues régionales, les sénateurs PS font des propositions

Clément Solym - 27.06.2008

Patrimoine et éducation - Scolarité France - langues - regionales - Senat


Ils avaient prévenu, ils ont mis leur menace à exécution. Les sénateurs socialistes ont ainsi forcé la porte de la Constitution en déposant une proposition de loi qui instaurera la reconnaissance des langues régionales.

L'Assemblée nationale, soutenant presque unanimement ce projet, et qui avait été, lors de sa première lecture, été ajouté, a subi un retour de bâton le 18 juin dernier, quand les sénateurs lorsque la réforme leur a circulé entre les mains.

Pour le PS, la proposition est simple et la modification infime, mais lourde de sens. Dans le premier alinéa de l'article 2, ils projettent d'ajouter : « la langue de la République est le français », suivi de « dans le respect des langues régionales qui font partie de notre patrimoine ».

Et si ça ne suffit pas, en deuxième lecture, les sénateurs ont annoncé qu'ils représenteraient un amendement pour que les langues régionales soient reconnues.