Le coffre-reliquaire d’Héloïse et Abélard entre aux Beaux-Arts de Paris

Antoine Oury - 06.09.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Héloïse Abélard coffre reliquaire - Héloïse Abélard beaux arts - Héloïse Abélard Kering


L'État français avait fait part, en décembre 2017, de son souhait d'acquérir le coffre-reliquaire d’Héloïse et Abélard, constitué au début du XIXe siècle, pour le faire entrer dans les collections de l'École nationale des Beaux-Arts, à Paris. Le groupe de luxe Kering a joué le rôle de mécène dans cette acquisition, qu'il sera possible de découvrir lors des prochaines Journées européennes du patrimoine.


HELOÏSE ET ABELARD
Héloïse et Abelard (patrick janicek, CC BY 2.0)
 

Un appel au mécénat d'entreprise avait été lancé par l'État en décembre 2017 après la qualification du reliquaire d’Héloïse et Abélard comme bien culturel d’intérêt patrimonial majeur par la commission consultative des trésors nationaux. Le groupe de luxe Kering a sauté sur l'occasion, et fourni les 150.000 € nécessaires.

 

Pierre Abélard, né en 1079 et mort en 1142, théologien et professeur de l'école monastique, fit scandale en 1116 suite à sa relation avec Héloïse, femme de la haute noblesse. Leur relation illégitime s'incarnera dans des lettres enflammées, publiées sous les titres Lettres des deux amants et Lettres d’Abélard et d’Héloïse, qui participeront grandement aux fondations de leur mythe, mais aussi du concept d'amour libre.

 

Le coffre-reliquaire d'Héloïse et Abélard est représentatif du goût historiciste et des memorabilia du XIXe siècle : Alexandre Lenoir, médiéviste et conservateur de musée, avait réuni les éléments destinés à former ce reliquaire, offert en 1817 à la comtesse Dumont de Frainays, réputée pour ses très riches collections, et le coffre a été vendu dans le cadre de sa succession en 1861.

 

Archives en danger : projet mondial de
sauvegarde de la British Library


On trouve dans ce coffre un osselet d'Abélard, ainsi qu'une phalange et une dent d'Héloïse, ou encore un dessin à l'aquarelle et des exemplaires des lettres des deux amants.

 


 

Il sera possible de découvrir le coffre-reliquaire au sein de la chapelle de l’ancien hôpital Laennec, au 40 rue de Sèvres, dans le 7e arrondissement de Paris, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2018.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.