Le fils illégitime de Christophe Colomb sort 15.000 livres disparus de l'oubli

Maxim Simonienko - 12.04.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - fernand colomb manuscrit - Libro de los Epítomes - livre histoire espagne


Le Libro de los Epítomes est une vraie pépite. C'est un énorme volume contenant des milliers de résumés de livres d'il y a 500 ans, dont une grande majorité a disparu avec le temps. Fait surprenant, en plus d'être aujourd'hui considéré comme le plus grand catalogue du monde, il aurait également appartenu à Fernand Colomb, le fils illégitime de Christophe Colomb et de sa maîtresse Beatriz Enriquez de Arana.

Fernand Colomb (Domaine Public)

 


500 ans d'Histoire resurgissent


« C’est une découverte d’une immense importance, non seulement parce qu’elle contient énormément d’informations sur la façon dont les gens lisaient il y a 500 ans, mais aussi parce qu’elle contient des résumés de livres qui n’existent plus, perdus sous toutes leurs formes », a déclaré le Dr Edward Wilson-Lee, professeur universitaire à Cambridge et auteur d'une récente biographie sur la famille Colomb : The Catalogue of Shipwrecked Books: Young Columbus and the Quest for a Universal Library.

Le fils illégitime de Christophe Colomb a consacré sa vie à la création de la plus grande bibliothèque du monde connu au début du XVIe siècle, à Séville. Elle est aujourd'hui désignée sous le nom de Biblioteca Colombina. Au total, elle a pu réunir 15.000 volumes, mais seulement un quart des livres de la collection a pu être conservé.

On les pensait perdus à jamais. Cependant, le passé a resurgi grâce au manuscrit du Libro de los Epítomes, qui a été retrouvé à l'Université de Copenhague, dans la collection ayant appartenu à Árni Magnússon, un érudit islandais né en 1663. Ce dernier avait fait don de tous les livres et manuscrits en sa possession à l'université à sa mort, en 1730, sans savoir la valeur du Libro de los Epítomes. Les 3000 ouvrages offerts par l'érudit sont en grande majorité en langue islandaise ou scandinave. On ne compte seulement que 20 documents en langue espagnole.

C'est Guy Lazure, de l'Université de Windsor, au Canada, qui a été le premier à émettre un possible lien avec la famille Colomb. L'institut danois Arnamagnæan, chargé de conserver le manuscrit de Fernand Colomb, a décidé de contacter le spécialiste Mark McDonald au Metropolitan Museum of Art de New York, qui a lui-même décidé de faire appel au Dr Edward Wilson-Lee et à son coauteur, José María Pérez Fernández. Ce fut alors la bonne surprise : le manuscrit est bel et bien celui de Fernand Colomb.

« Ils m'ont envoyé les photos. À ce moment-là, j’étais assis, à la plage et je me suis dit : “C'est une blague, ce n'est pas possible”. C’était le principal élément manquant de la bibliothèque. C’est une histoire incroyable. Au lieu d'être une aiguille dans une botte de foin, c'était une aiguille dans un tas d'autres aiguilles », a déclaré le professeur de l'Université de Cambridge. 

Copyright : Suzanne Reitz/Institut Arnamagnæan, Université de Copenhague



2000 pages de résumés


Le manuscrit du Libro de los Epítomes aurait une épaisseur de 30,5 cm environ et contient plus de 2000 pages de résumés des livres de la bibliothèque construite par Fernand Colomb. Ce travail colossal n'a pu être réalisé que grâce à une équipe d’écrivains, payés par Fernand Colomb lui-même, et qui les aurait chargés de lire chaque livre de la bibliothèque et les résumer dans le Libro de los Epítomes. Les textes et résumés varient de seulement quelques lignes à plus de 30 pages pour les ouvrages les plus conséquents de Platon.

« La partie importante de la bibliothèque de Fernand ne rassemble pas seulement des auteurs comme Platon et Cortez, il a tout résumé, des almanachs aux brochures d’informations. Cela nous donne vraiment une vision d'ensemble sur les premiers livres imprimés, dont une grande partie a été perdue, et sur la façon dont les gens les lisaient — un monde qui nous était en grande partie perdu », a souligné Wilson-Lee. 

Le Dr Edward Wilson-Lee et son collaborateur José María Pérez Fernández travaillent en ce moment sur l'étude du manuscrit de Fernand Colomb afin d'avoir un compte-rendu des ouvrages de sa bibliothèque. La publication de leurs analyses est prévue pour 2020. Les deux hommes travaillent également à la numérisation du manuscrit, en collaboration avec l'Institut Arnamagnæan.
 

Mise à jour 18/04 :


On apprend que le livre d'Edward Wilson-Lee a été traduit par Séverine Weiss et sera publié le 9 mai prochain par les éditions Paulsen sous le titre La Bibliothèque engloutie ou la quête idéale du fils de Christophe Colomb.

via The Guardian




Commentaires
C'est magnifique de voir ressurgir un tel ouvrage ! Faut-il, pour autant écrire "Les textes et résumés [...]les ouvrages les plus conséquents de Platon ? (conséquent voulant dire logique...). Cela mis à part, on peut remercier tous ceux qui font l'effort de mettre en évidence l'épitomé (je viens d'apprendre le mot - merci !)de Fernand Colomb.
Flûte, il s'agit des épitomés... Mille excuses. De plus, j'ai mangé deux espaces...
fils illégitime, horreur!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.