Le fonds Glénat ouvre un musée dédié à Rembrandt à Grenoble

Camille Cado - 29.03.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Rembrandt exposition - Couvent Sainte-Cécile Rembrandt - musée Rembrandt


À l’occasion de la commémoration des 350 ans de la mort de Rembrandt, un nouveau lieu muséal consacré au grand maître de l’âge d’or hollandais ouvrira ses portes au couvent Sainte-Cécile à Grenoble le 18 avril prochain. Portraits, autoportraits, scènes bibliques, scènes de genre, mais aussi estampes : la collection de gravures de Rembrandt du fonds Glénat pour le patrimoine et la création comprend plus de 70 œuvres. 


Rembrandt aux yeux hagards
 
C’est avec la collaboration de Jaco Rutgers, spécialiste néerlandais de Rembrandt, que les éditions Glénat ouvrent au couvent Sainte-Cécile du XVIIe siècle, au cœur du quartier des Antiquaires, un nouvel espace d’exposition permanente, qui sera dédié au grand peintre hollandais. Pour des raisons de conservation préventive, les gravures seront présentées tour à tour.

« Il fallait un écrin pour présenter ces œuvres. Les sombres parloirs du couvent Sainte-Cécile à Grenoble, où les familles venaient quelquefois chuchoter avec leurs filles ou proches parents, conviennent bien aux conditions de conservation sans lumière de ces fragiles petits papiers que Rembrandt faisait venir en Hollande, du Rhin supérieur, parfois du Japon, avant de les imprimer avec ses plaques de cuivre », explique Jacques Glénat qui célèbre cette année les 50 ans de sa maison.

« La collection d’eaux-fortes de Rembrandt du Fonds Glénat forme un très bel ensemble d’une grande variété d’œuvres anciennes et tardives, d’estampes célèbres et moins connues et de nombreuses raretés, telles que des contre-épreuves. Ensemble, ils donnent une très bonne idée du développement de Rembrandt en tant qu’artiste et des nombreux sujets qu’il a abordés », assure Jaco Rutgers, également commissaire de l’exposition du cabinet Rembrandt.

Parmi les œuvres exposées figurent un grand nombre de gravures emblématiques, comme Rembrandt aux yeux hagards, du début de sa carrière ; le portrait de Jan Antonides Van der Linden, sa toute dernière eau-forte ; le spectaculaire Triomphe de Mardochée ; l’énigmatique Savant dans son cabinet, dit aussi Le Docteur Faustus et la sensuelle Femme nue allongée, dite aussi La Négresse couchée.

Le cabinet Rembrandt a été envisagé comme un lieu accueillant et chaleureux qui incarne l’artiste, mais aussi les valeurs de partage, de transmission et d’innovation du fonds Glénat pour le patrimoine et la création.

Un dispositif numérique sera également mis en place sous le nom de Rembrandt Exploration digitale, pour permettre aux visiteurs de plonger dans l’intimité du processus de création de l’artiste. Aux commandes de ce projet, l’artiste Pauline de Chalendar. 
Elle propose une plongée dans cinq œuvres de Rembrandt : Portrait aux yeux hagards (1630), La mère de Rembrandt en coiffure orientale (1631), Le triomphe de Mardochée (1641), Jésus-Christ prêchant, dit aussi La Petite Tombe (1652), Mendiants recevant l’aumône à la porte d’une maison (1648). 


Le Fonds Glénat pour le patrimoine et la création a été créé en février 2013 pour mener toute mission d’intérêt général à caractère culturel, principalement au sein du couvent Sainte-Cécile, en programmant des évènements culturels et publics dans cet écrin patrimonial du XVIIe siècle ainsi que des actions de transmission grâce aux activités pédagogiques et de médiation, menées notamment auprès des jeunes publics.

Couvent Sainte-Cécile
37, rue Servan — 38000 Grenoble
Ouvert au public du mardi au samedi
De 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30
Entrée 7 € / Étudiants 5 € / - 13 ans gratuit


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.