Pour varier les plaisirs, nous proposons aujourd’hui un jeu de l’Oie qui permettra à votre enfant de se familiariser avec les lettres utilisées en alfonic pour transcrire les voyelles. Pourquoi les voyelles ? Parce qu’on a constaté que les enfants les repéraient plus rapidement que les consonnes (nous reviendrons aux consonnes plus tard). Cette activité est proposée par Liliane Witkowski, une enseignante qui a utilisé l’alfonic durant toute sa carrière. 

jeu de l'oie

 

Les différentes voyelles


La langue française est très riche en voyelles. Mais selon les lieux et les accents, certaines sont moins utilisées. Notre jeu fournit donc une large panoplie des voyelles utilisées dans le français, mais ne vous tracassez pas si certaines vous semblent difficiles à reconnaître : peut-être la prononciation de votre région amalgame-t-elle deux sons qui sont considérés comme différents ailleurs. Il est tout à fait normal qu’une langue aussi largement parlée que le français ait favorisé l’émergence d’une multitude d’accents régionaux, amusants et savoureux !

Certains sons-voyelles paraissent évidents à tous les francophones, quelles que soient leurs origines : par exemple, « a », « i », « ou » et « u » sont connues de tous. En général, on distingue aussi « é » (comme dans partez !) et « è » (comme dans je partais). On fait la différence entre « ô » (comme dans saule) et « o » (comme dans sole). On différencie « e » (comme dans pieuvre) et « eu » (comme dans heureux). 

Les sons « a » et « è » peuvent changer le sens d’un mot selon qu’ils sont brefs ou courts : Anne n’est pas âne, et mettre n’est pas maître. En alfonic, on les écrit avec un accent circonflexe pour indiquer la longueur. 



 
Dans la formule un bon vin blanc, on entend les quatre voyelles nasales du français, pour lesquelles l’air sort en partie par le nez : « an », « in », « on » sont faciles à reconnaître. Les Belges et les gens du Midi font encore la différence entre « in » (comme dans simple) et « un » (comme dans humble) ; si ce n’est pas votre cas, vous pouvez expliquer à votre enfant que, dans d’autres régions, les francophones parlent avec un accent un peu différent. 
 

Les règles du jeu


Le jeu de l’Oie se joue avec un dé et autant de pions qu’il y a de participants. Tout le monde commence sur la case de départ. Chaque joueur à son tour jette le dé et avance d’autant de cases que le nombre indiqué par le dé. Chaque case contient un petit défi à relever (les participants peuvent s’entraider si l’un d’eux cale). Le premier arrivé sur la case finale a gagné.  


 

Infos complémentaires : www.alfonic.org.

Un livre pour débuter : François-Xavier Nève, Alfonic. Écrire sans panique le français sans orthographe, Now Future Éditions, Liège, 2019.


Dossier - Alfonic, apprendre à lire et écrire aux plus jeunes

crédit photo : patricia m, domaine public


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.