medias

Le joli mois de mars, pour vibrer de mots et d'émotions

Cécile Mazin - 18.02.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - langue française - ministère de la Culture - dis moi dix mots


Le ministère de la Culture fera de l'arrivée du printemps une grande fête des mots, annonce-t-on, avec, durant tous le mois de mars, des opérations qui ont été présentées ce 16 février, et que la rue de Valois organise personnellement. Mars, le mois des mots, ce seront 31 journées pour « pour mettre en avant les mots, leur liberté, leur agencement, leur usage. Pour dire, exprimer au plus près son idée, son sentiment, sa pensée, ses inventions ». Démonstration en vidéo : 

 

 


Bande annonce "Mars le mois des mots" par culture-gouv

 

 

« En illustrant, selon des approches et des points de vue complémentaires, la place de la langue dans la vie culturelle, intellectuelle et sociale de notre pays, ces trois opérations démontrent une parenté certaine. C'est pour mettre en valeur ce message, que la Ministre de la culture, Aurélie Filippetti a souhaité organiser un lancement commun pour ces trois manifestations qui se dérouleront en mars, comme le Salon du Livre de Paris (21 - 24 mars), autre évènement important pour l'écrit et le livre. Mars est donc bien le mois des mots! » Et dans le détail, voici les différentes opérations qui auront lieu au cours de cette période : 

 

 

Le Printemps des poètes, du 8 au 23 mars

 

La 16e édition du Printemps des Poètes célèbre cette année la poésie à travers les arts et son constant dialogue avec la peinture, la danse, la photographie, les arts plastiques, le cirque… Le Printemps s'affiche aussi dans la rue, les parkings, sur les murs, à la manière de l'artiste Ernest Pignon-Ernest et de ses fameux portraits de Rimbaud ; pour Jean-Pierre Siméon, le directeur artistique de la manifestation, c'est une manière de « réinscrire, la poésie au cœur de la cité ». Car, « elle est, dit-il, une parole franche, directe, intense qui échappe aux discours ambiants, aux bavardages ». « La poésie, explique-t-il, plaît à la jeunesse parce qu'elle est rebelle, encore faut-il y être attentif, et cultiver, selon le mot de Paul Eluard, la révolte de l'oreille ».

 

La 16e édition du Printemps est aussi l'occasion de rendre hommage au poète Max Jacob, poète précurseur du dadaïsme et du surréalisme, dont on célèbrera le 70e anniversaire de la disparition au camp de Drancy.

 

La Semaine de la langue française et de la Francophonie, du 15 au 23 mars

 

Ambiancer, hurluberlu, s'enivrer, charivari, tohu-bohu, zigzag… voilà quelques-uns des trésors d'imagination et de créativité qui avec le thème de l'édition 2014 « Dix mois, dix mots… à la folie » mettent à l'honneur tout au long de l'année les créations langagières de toutes sortes à travers des projets artistiques et littéraires. Il s'agit, pour Xavier North, le Délégué général à la langue française et aux langues de France, de « prendre le contrepied d'une idée reçue sur la langue française, et de montrer qu'elle est comme toutes les grandes langues, une langue qui ne cesse d'inventer et d'évoluer ». Avec des célébrations qui rassemblent autour de la journée de la Francophonie le 20 mars rassemble 70 pays, 1500 évènements, des concours, des défis lancés en France et en dehors de l'hexagone, comme par exemple, inventer le mot de la semaine.

 

« La Semaine, poursuit Xavier North, retrouve la saveur, l'originalité des mots, courants ou inventés. Elle plonge dans le cœur de la langue, son histoire, sa modernité, et sa vivacité pour se créer sur les trottoirs de nos villes, dans les quartiers, les campagnes… »

 

La Semaine de la presse et des médias dans l'école®, du 24 au 29 mars

 

Cette année, la 25e Semaine de la presse et des médias dans l'école, organisée par le ministère de l'Éducation nationale et le Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information (CLEMI), développe avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, une application mobile, « véritable outil pédagogique interactif au service des enseignants et des élèves» selon Elsa Santamaria, responsable de la manifestation. Elle est aussi « un moment riche et festif». « Des élèves de toute la France, de la maternelle au lycée accèdent à l'univers de la presse. Des classes se rendent dans les rédactions, travaillent à des projets collaboratifs avec France Info, France 2, TV5 Monde, participent au concours des meilleures Unes du journal sportif L'Équipe, ont leur propre blog sur le journal en ligne Mediapart… » Autant d'occasions d'aborder le thème de l'édition 2014 : « Une info, des supports ».

 

Un rendez-vous d'excellence puisque cette année l'Association du Prix Albert Londres, qui récompense les meilleurs reportages journalistiques, parraine pour la première fois la manifestation.

Enfin, France Renucci, la directrice du CLEMI le rappelle : « Les activités pédagogiques présentées pendant la Semaine sont en constante évolution. Elles bougent avec les médias, le métier de journaliste. C'est aussi un moment essentiel d'éducation à la citoyenneté et à la démocratie. »